Alpes-Maritimes

Innovation

Vers la création d'un cluster Intelligence Artificielle ?

Par Gaëlle Cloarec, le 15 mai 2017

Déjà labellisée pour les réseaux thématiques EdTech Entertainment, Security Privacy et CleanTech Mobility, French Tech Côte d’Azur entend désormais se positionner sur le sujet de l'Intelligence Artificielle.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

French Tech Côte d’Azur (FTCA) veut prendre de l’avance pour ne pas louper le train des prochaines labellisations thématiques. C’est tout l’objet de la réunion d’information dédiée à l’Intelligence Artificielle qui s’est tenue début mai, à Nice, pour laquelle une dizaine d’entrepreneurs* ont fait le déplacement.

Identification des acteurs azuréens

« L’objectif est d’identifier les acteurs du territoire, de les structurer suffisamment en amont pour être visible et pousser à la constitution d’un réseau French Tech thématique IA sur le modèle de ce qui a été fait par EducAzur sur les EdTech », explique Félix Kudelka, dirigeant de la jeune pousse Synchronext et co-fondateur du réseau Nice Start(s)-Up. Il faut dire qu’avec la présence des géants IBM, Accenture ou encore Dassault Systèmes, des laboratoires de recherche comme l’INRIA et I3S, sans oublier la myriade de start-ups et PME qui travaillent en interne sur des programmes d’intelligence artificielle, le territoire azuréen a une carte à jouer.

Sur la table en 2018 ?

« On a de quoi monter un groupe d’une quinzaine de sociétés suffisamment actives pour entrer dans les radars », estime le dirigeant. Et prendre ainsi le leadership d’un réseau thématique qui intéresse aussi du côté des French Tech de Lyon, de Nantes et du Hub de Bruxelles. Car si l’IA n’avait pas été retenue comme réseau thématique par la mission French Tech en 2016, « elle a de fortes chances d’arriver sur la table en 2018 », avance Valérie Groues, directrice de la FTCA.

« L'intérêt de s'organiser en réseau thématique est multiple, qu'il s'agisse de créer des liens au niveau national, d'aller chasser en meute sur les salons professionnels, de répondre en commun à des appels d'offres, de bénéficier d'un fonds de recherche, voire d'aller chercher des investisseurs ou même de créer de nouveaux outils commerciaux », reprend celle qui entend cette fois-ci dépasser les blocages - l'absence de masse critique - qui ont empêché la labellisation thématique E-santé malgré les pépites potentielles installées sur le territoire. Autrement dit, se fédérer pour accélérer et rayonner, les trois missions prioritaires des French Tech.

*Etaient présents les dirigeants de Synchronext (web sémantique), de Median Technologies (imagerie médicale), Interactive 4D (serious game), Waynote (e-tourisme), Avencod (ESN adaptée), Webelse (éditeur de sites), Cuddl'up (foodtech), Glim (traduction), Voxcratie (intelligence collective).

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture