Un mois vu par Gérard Giraudon

Par Gaëlle Cloarec, le 05 octobre 2012

Directeur de l'INRIA Entre à l'INRIA (Institut national de recherche en informatique et automatique - Sophia Antipolis) en 1984. Il en prend la direction en 2006. Président de l'Incubateur Paca Est (IPE) depuis 2007. Élu président du Club des Dirigeants de Sophia Antipolis en juin2012.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'incident de Fessenheim et la transition énergétique. «Il ne sert à rien de dire de manière incantatoire: "Réduisons notre production d'énergie nucléaire", si par ailleurs nous ne sommes pas capables de baisser notre consommation d'électricité. Comme dans un orchestre symphonique, il faut travailler sur plusieurs instruments à la fois. Nous sommes sur ce qu'on appelle dans notre jargon un système complexe, qui plus est, s'avère extrêmement maillé. Il serait donc souhaitable de faire des éléments de simulation et de modélisation sur la façon dont on produit et consomme l'électricité et sur les différents scénarios alternatifs possibles afin d'éclairer nos politiques et décideurs sur les options à prendre. Je pense qu'avant tout il faut dépassionner le sujet et avoir une approche scientifique démontrable.»




Le bug Facebook.

«Au-delà de Facebook, l'enjeu est celui de la place de l'informatique et des sciences numériques, avec la problématique de la protection des données, dans notre société. Le monde devient numérique. Nous sommes presque devant un changement de civilisation. Il serait donc temps que cela devienne une discipline importante enseignée dès le lycée, voire même avant. Bien sûr, il ne s'agit pas d'apprendre comment tel ordinateur fonctionne, mais de comprendre les fondamentaux. Il faut savoir que ce n'est jamais la faute de l'ordinateur. L'ordinateur ne fait que ce que vous lui dites de faire. La programmation, quel que soit le langage, est régie par des règles, et donc par des hommes.»




Le Campus SophiaTech.

«Nous avons besoin à Sophia Antipolis de locomotives autour de l'innovation. À ce titre, le campus SophiaTech peut en être le creuset car il réunit sur un même site toutes les formations autour des sciences de l'informatique, les laboratoires de recherche et les institutions européennes qui manquaient jusqu'à présent de visibilité. À l'instar de l'ICT Labs de l'Institut européen de technologies et d'innovation, qui sera le fer de lance du 8e PRCD.»

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises