Alpes-Maritimes

Biens de consommation

Parfex se prépare pour atteindre le cap des 50 millions d'euros

Par Charlotte Henry, le 11 avril 2018

L'entreprise de parfumerie Parfex, installée à Grasse (Alpes-Maritimes), déploie un plan stratégique qui prévoit de plus que doubler le chiffre d'affaires à quinze ans. Elle compte y parvenir grâce à un nouveau centre de production et une nouvelle unité de R&D.

Parfex dispose aujourd'hui de 2200 m² de locaux sur un terrain de 7000 m² dans la zone industrielle des Bois de Grasse. — Photo : Parfex

Implantée à Grasse (Alpes-Maritimes) depuis 1985, Parfex crée des compositions pour les eaux de toilette, le soin du corps et de la maison. À l’étroit dans ses locaux avec ses 70 salariés et ses 21 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, l’entreprise prévoit de construire une nouvelle unité de production d’ici deux ans, de transformer un bâtiment situé à proximité en un nouveau centre de création et de créer une extension pour le stockage des matières premières. Ce sont environ 10 M€ qui vont ainsi être investis sur le site grassois.

Parfex réalise 80 % de ses achats auprès de distributeurs grassois et 80 % de son activité à l’export dans une cinquantaine de pays, via sa filiale implantée à Dubaï, son bureau chinois et des agents locaux. En Europe, Parfex est surtout présent en Allemagne, en Pologne, en Espagne ainsi qu’en France, où elle travaille notamment avec Clarins, Pierre Fabre, L’Occitane ou encore Dior.

Faire un atout de la contrainte réglementaire

Dans un environnement très concurrentiel, Parfex connaît une croissance de 5 à 10 % par an et s’est structurée pour assurer à ses clients un rapport qualité prix avantageux et une capacité à respecter des cahiers des charges pointus. « Notre taux d’automatisation pour la production des mélanges dépasse les 90 % et nous avons un ERP qui nous permet de traiter les informations relatives aux limitations et interdictions de plus de 5 000 substances utilisées dans les parfums en fonction des applications, des clients ou des pays concernés. Nous avons transformé la contrainte réglementaire en atout », explique Thierry Blanc, directeur des opérations industrielles.

Cette organisation a permis à Parfex d'être référencé récemment par la marque de cosmétique haut de gamme Sisley. « Il nous a fallu près de quatre ans pour concrétiser ce marché. Les temps de référencement sont très longs car il est difficile pour une marque de changer de fournisseur », précise Cynthia Capron, la responsable marketing.

Penser différemment

Pour Thierry Blanc, cette vision à long terme s’est construite il y a 13 ans avec l’arrivée de Kurt Tschopp à la direction générale de Parfex, détenue à 55 % par la famille Sabas et cotée depuis 2003 sur le marché libre. « Il était passé par Givaudan puis Mane (deux grands acteurs du secteur du parfum, NDLR) et il est arrivé avec une vision, une stratégie. L’entreprise s’est mise à penser différemment », explique Thierry Blanc.

Cette stratégie s’exprime aujourd’hui dans un plan à quinze ans visant à structurer Parfex pour atteindre 50 M€ de chiffre d’affaires avec des parfums créés et produits à Grasse et vendus à l’export. La première étape a été franchie il y a peu avec la décision de la mairie de Grasse de modifier son PLU sur la zone des Bois de Grasse, suite à un groupe de travail avec plusieurs entreprises de la zone, pour permettre la construction de bâtiments de 13,5 mètres de haut. Une décision qui rend viable le projet d’extension de Parfex.

Parfex dispose aujourd'hui de 2200 m² de locaux sur un terrain de 7000 m² dans la zone industrielle des Bois de Grasse. — Photo : Parfex