Var

Automobile

Oreca : une croissance à toute allure

Par Hélène Lascols, le 06 décembre 2018

Tout à la fois bureau d’ingénierie, préparateur moteur, constructeur de voitures de course, agence évènementielle et diffuseur des plus grandes marques d’équipements et d’accessoires de sports et de loisirs automobiles, le groupe varois Oreca a fait de la diversification un axe fort de son développement.

Hugues de Chaunac, dirigeant fondateur du groupe Oreca
Hugues de Chaunac, dirigeant fondateur d'Oreca — Photo : DPPI

Au cours des cinq dernières années, l’entreprise varoise Oreca « a quasiment doublé de taille », selon son fondateur et président Hugues de Chaunac. L’écurie varoise, également constructeur de voitures de course, e-commerçant et agence événementielle, emploie désormais près de 240 personnes et réalise un chiffre d’affaires global de 60 millions d’euros. « Nous avons quitté la catégorie des grosses PME pour devenir une ETI », ajoute le dirigeant.

Plus de 400 victoires à travers le monde

Cette croissance est le résultat d’une diversification réussie. Depuis sa création en 1973, Oreca a multiplié les expériences en sport automobile et remporté de nombreux titres, plus de 400 victoires à travers le monde. « Une entreprise atypique, positionnée sur une niche », résume Hugues de Chaunac. Devenu constructeur avec le rachat de Courage en 2007, le groupe varois a fait de la production de voitures de course une activité à part entière et est ainsi devenu un acteur incontournable dans l’univers très fermé de la compétition automobile : « Nous produisons 15 à 20 voitures par an et figurons ainsi parmi les deux ou trois premiers constructeurs au monde. »

Ses voitures ont tout gagné : elles ont fait des podiums aux États-Unis, remporté des championnats en Europe et en Asie, et elles trustent les premières places des 24 heures du Mans. Au total, Oreca a accumulé une cinquantaine de titres et plusieurs centaines de victoires sur tous les continents. Un seul titre lui manque, celui de champion du monde qu'Hugues de Chaunac espère bien décrocher cette année avec Toyota.

Une saga sportive au service de la diversification

Ce palmarès, dans l’ombre des grandes marques automobiles, bénéficie à l’ensemble des activités du groupe varois : en termes d’image, mais aussi en termes économiques. Car Oreca n’a jamais abandonné la stratégie de diversification qui a toujours fait sa force. Ainsi, le groupe varois est aussi distributeur des plus grandes marques d’équipements et d’accessoires de sports et de loisirs automobiles. Sa boutique en ligne, Oreca store (30 % du chiffre d’affaires), figure dans le Top 60 des sites marchands français, est leader en France et numéro deux en Europe sur son créneau avec pas moins de 30 000 références.

Le groupe varois est aussi agence événementielle avec Oreca Events. Pour animer un réseau de concessions ou pour découvrir la conduite sportive sur piste, pour former les personnels des plus grands constructeurs, pour coacher des cadres d’entreprise ou réaliser un séminaire, « nous proposons à nos clients d’approcher le sport automobile, de pénétrer cet univers », explique Hugues de Chaunac. Les victoires rejaillissent directement sur cette activité, qui compte plus de 40 collaborateurs permanents et organise plus de 150 événements chaque année, pour un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros.

Son célèbre voisin, le circuit Paul Ricard, est aussi un formidable accélérateur de business, notamment depuis le retour du Grand Prix de France. « Cet événement place le Var, la région et des entreprises comme la nôtre sous les projecteurs du monde entier. Il nous offre en particulier une opportunité unique de faire la preuve de notre savoir-faire pour l’organisation d’événements sur-mesure. »

L’usine de demain en projet

Tous les feux sont donc au vert pour Oreca et son dirigeant, qui ne se fixe aucune limite en termes de croissance. « Nous voulons continuer de nous développer tout en restant une entreprise agile. Nous avons des bureaux à Hong Kong et Shanghai pour le volet événementiel, un bureau à Charlotte aux États-Unis pour le sport automobile. Puis, nous allons bientôt lancer la construction d‘une nouvelle usine, dans le Var, sur le parc d'activités du plateau de Signes. » Un investissement de taille qui doit amener Oreca jusqu’à son cinquantième anniversaire, en 2023, et bien au-delà. « J’ai souhaité nous doter d’un outil de production qui soit encore plus poussé. Je l'imagine ouvert sur son environnement pour faire découvrir à tous la haute technologie et la magie du sport automobile », confie le dirigeant.

Aujourd’hui, le projet a été mûrement réfléchi,mais il n'en est encore qu'au stade préliminaire. « Nous travaillons actuellement sur les plans et sa vision globale. Des décisions seront rapidement prises et permettront de définir avec exactitude le budget alloué à l’édification de cette usine », souligne le dirigeant varois.

Hugues de Chaunac, dirigeant fondateur du groupe Oreca
Hugues de Chaunac, dirigeant fondateur d'Oreca — Photo : DPPI

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture