Bouches-du-Rhône

Textile

Mariton continue de dérouler ses stores en famille

Par Didier Gazanhes, le 29 novembre 2018

Accompagnée par Connect, Sofipaca et Bpifrance, Sabine Mariton, petite-fille du fondateur de l’entreprise éponyme basée à Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône), vient de reprendre la société familiale, spécialisée dans la conception, fabrication et distribution de stores intérieurs sur-mesure et de moustiquaires.

Dans les locaux du fabricant de stores et moustiquaires Mariton dans les Bouches-du-Rhône.
La société provençale de stores et moustiquaires Mariton, reprise par la petite-fille du fondateur, fêtera ses 70 ans en 2019. — Photo : Didier Gazanhes/Le JDE

Accompagnée par le fonds régional en capital-transmission Connect, Sofipaca et Bpifrance, Sabine Mariton, petite-fille du fondateur de l’entreprise éponyme basée à Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône), vient de reprendre la société familiale, spécialisée dans la conception, fabrication et distribution de stores intérieurs sur-mesure et de moustiquaires. « Je suis entrée dans l’entreprise il y a douze ans et j’ai travaillé à différents postes (direction des ressources humaines, direction commerciale…). C'était un vrai choix, j’ai donc travaillé avec mon père dans l’optique de la transmission », raconte Sabine Mariton. « Depuis quatre ans, il s’effaçait de plus en plus. Son départ à la retraite a été préparé non seulement dans l’entreprise, mais également au sein de notre famille. »

Une reprise avec les managers

La reprise s’est opérée en trinôme. Sabine Mariton est ainsi accompagnée de deux autres managers qui ont investi dans la société : Yoann Deltorre, directeur technique, et Sandrine Navarro, directrice administrative, financière et des ressources humains. A l’heure actuelle, les trois partenaires financiers de la reprise Connect, Sofipaca et Bpifrance sont majoritaires. « C’est une étape nécessaire. Pour moi, l’entreprise a besoin d’être rentable, que ce soit avec un fonds ou avec un actionnariat familial. Mais dans ma vision à plus long terme, j’espère retrouver la majorité », précise la nouvelle présidente.

Mariton, qui va souffler ses 70 bougies en 2019, compte aujourd’hui 85 salariés, avec des pics à une centaine de personnes durant les périodes de forte activité, notamment en été. « Nos produits sont fabriqués sur-mesure donc notre activité est essentiellement BtoB. Nos clients sont des revendeurs, des installateurs sur toute la France. »

Un nouveau produit grand public

Une activité qui nécessite une forte réactivité. Mariton se fait ainsi un défi de tenir un délai de six jours entre la commande et la sortie du store de l’usine de 8 000 m² à Saint-Chamas. « C’est un produit saisonnier, tout doit être fabriqué très vite », concède la dirigeante. Les produits de l’entreprise sont plutôt destinés à une clientèle finale de particuliers, mais les moustiquaires et les stores de Mariton sont également installés dans des entreprises ou des immeubles de bureaux. « Nous sommes plutôt positionnés sur les travaux de rénovation. Notre produit est largement connu dans le Sud et nous commençons à être distribué dans le Nord. Avec la hausse des températures durant les mois d’été, les moustiques gagnent désormais toutes les régions. L'un des enjeux de notre développement est de nous étendre à tout le territoire », présente Sabine Mariton. D’ici à quatre ans, l’entreprise vise les 15 M€ de chiffre d’affaires, contre 12 M€ aujourd’hui.

Afin de lisser la saisonnalité du produit, Mariton a également développé depuis 2006 une marque destinée aux grandes surfaces de bricolage. Une gamme de moustiquaires standard recoupable. « Ce produit nous permet de toucher un public que nous n’atteignions pas avec la marque Mariton. Les deux cibles professionnelle et grand public sont complémentaires », conclut la dirigeante.

Dans les locaux du fabricant de stores et moustiquaires Mariton dans les Bouches-du-Rhône.
La société provençale de stores et moustiquaires Mariton, reprise par la petite-fille du fondateur, fêtera ses 70 ans en 2019. — Photo : Didier Gazanhes/Le JDE