Marseille

Numérique

Jaguar Network invente le centre R&D de demain

Par Didier Gazanhes, le 15 novembre 2018

L'hébergeur et opérateur marseillais Jaguar Network a inauguré son nouveau siège social et centre de recherche et développement, baptisé Quanta. Le lieu se veut ouvert pour moitié aux autres entreprises et ambitionne de favoriser les synergies, notamment avec les biotechs.

Kevin Polizzi, fondateur et président de Jaguar Network.
Kevin Polizzi, fondateur et président de Jaguar Network. — Photo : D.R.

Nom de baptême : Quanta. L'imposant bâtiment de 5 500 m² du marseillais Jaguar Network se dresse avenue André Roussin, à proximité de son data center. Le site se veut à la fois le siège social et le centre R&D de l’entreprise, à la fois hébergeur de données et opérateur télécoms. « C’est surtout une vitrine technologique qui préfigure les constructions des années à venir et qui nous permet de présenter nos savoir-faire en matière de cloud computing, de télécommunications ou encore d’objets connectés et de big data », explique Kevin Polizzi, fondateur et président de Jaguar Network (200 salariés - CA consolidé : 50 M€). Plus de 1 500 capteurs ont été implantés dans le bâtiment. Ils permettent de piloter l’empreinte énergétique et la mobilité au cœur du building. Quanta a pour ambition de préfigurer ce que sera un déploiement à large échelle sur la métropole de solutions pour la ville et la mobilité intelligentes. « Le bâtiment a été conçu avec de larges espaces ouverts facilitant les échanges. Nous voulons créer de véritables synergies entre les collaborateurs et les entreprises, détaille Kevin Polizzi. Il est possible de travailler conjointement sur de la R&D et ensuite d’appliquer sur des sujets complètement différents allant des smart objets à la biotechnologie. »

Le bâtiment, relié à la fibre optique, propose des débits de connexion dix fois supérieurs à ceux de la future 5G. Quanta est ainsi occupé à 50 % par les équipes de Jaguar Network et à 50 % par une vingtaine de sociétés, dont six biotechs. Les équipements des laboratoires en biotechnologies de type P2 ont notamment été financés par une aide du fonds européen Feder de 2,2 M€. Onelife.bio, association qui créer des ponts entre le numérique et les biotechnologies, est installée au cœur de l’aile nord du bâtiment.

Accélérer les start-up

Au total, le site, conçu par le cabinet d’architectes Carta et réalisé par Constructa, a représenté un investissement de 16 M€ sur un budget prévisionnel de 22 M€. « Dans un projet comme Quanta le gros œuvre ne représente plus que 40 % du budget et les lots techniques 60 %. Nous sommes dans une approche nouvelle du BTP », décrit Kevin Polizzi. Il envisage ainsi de dupliquer Quanta à Lyon, à proximité de son data center local. « Nous débuterons le projet en janvier 2019 et nous visons un budget de 13 M€. L’idée est de réaliser un bâtiment identique. Quanta peut même devenir une franchise et Constructa aura en charge de futures constructions. »

Pour accompagner les entreprises dans leur transformation digitale et l’exploitation de leurs données, Kevin Polizzi a créé une nouvelle entreprise, Jaguar Management, dont l’objectif est d’accompagner les start-up vers la levée de fonds. « L’objectif est de les accélérer en leur donnant accès à des outils pour optimiser les process et obtenir des financements non dilutifs. Depuis 2014, nous avons déjà soutenu près de 30 entreprises. L'objectif est qu'elles puissent faire en deux ans ce que Jaguar Network a fait, pas à pas, en près de quinze ans », espère le dirigeant.

Kevin Polizzi, fondateur et président de Jaguar Network.
Kevin Polizzi, fondateur et président de Jaguar Network. — Photo : D.R.