Toulon

Mécanique

Comment l'entreprise DOM gère sa croissance pour rebondir

Par Hélène Lascols, le 27 avril 2017

Portée depuis trois ans par une croissance à deux chiffres, l'entreprise DOM a fait une pause pour digérer cette croissance et mieux rebondir. Anticipant une forte hausse de son activité, la PME prépare son déménagement.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Positionnée sur un créneau qu'elle est la seule à occuper en France, l'entreprise DOM (pour Distribution Organes Mécaniques) a développé une gamme élargie de systèmes de tensions pour les transmissions par chaîne et courroie et s'adapte ainsi aux contraintes de chaque activité adressée, de l'agroalimentaire à la sidérurgie, en passant par l'automobile ou l'industrie au sens large. « Finalement, nous apportons notre valeur ajoutée partout où il y a un moteur, auprès des distributeurs de fournitures industrielles et des constructeurs de machines », détaille Romain Daum, le gérant.

Digérer la croissance...

La PME enregistre depuis trois ans une croissance à deux chiffres et se positionne aujourd'hui dans le Top 5 des fabricants de ces systèmes au niveau mondial. « Nous comptons un concurrent en Suisse, deux en Italie et un en Allemagne. Nous sommes présents dans 27 pays, de l'Australie à l'Europe en passant par la Chine et notre chiffre d'affaires a augmenté de 25 % en 2015. Une pause était devenue indispensable pour digérer notre croissance et ainsi nous inscrire sur le long terme », souligne Romain Daum. Avec l'aide d'un consultant extérieur, l'entreprise a été totalement réorganisée et a gagné en qualité, la croissance a été stabilisée à 5,5 % au cours de la dernière année, un terrain a été trouvé pour accueillir l'entreprise au printemps 2018 dans de nouveaux locaux, deux fois plus grands et plus adaptés, au Pradet. L'entrepreneur et son équipe sont désormais prêts à repartir.

...pour mieux rebondir

« Nous envisageons une croissance de notre chiffre d'affaires de 30 % au cours des trois prochaines années ». Cette croissance se fera sur le marché français, « de plus en plus intéressé par nos produits, certes pas indispensables, mais qui permettent notamment de multiplier par deux la durée de vie des machines ». Elle se fera aussi à l'export. Le dirigeant souhaite en effet voir la part de chiffre d'affaires réalisé à l'international passer de 20 % aujourd'hui à 40 % dans trois ans. Pour cela, le marché américain devrait prochainement s'ouvrir aux produits Dom, « après deux années de discussion avec un partenaire ». Puis, des recrutements vont prochainement intervenir pour « nous rapprocher de nos distributeurs à l'étranger, leur apporter un appui technique, leur permettre de mieux connaître notre gamme ».

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture