Alpes-Maritimes

Santé

Clartéis lance une lampe UV pour soigner les maladies auto-immunes de la peau

Par Charlotte Henry, le 04 avril 2018

Laurent Meilhac, fondateur de Clartéis, lance une nouvelle lampe à usage dermatologique. Il est en train de commercialiser ce produit fabriqué en Paca en Asie, en Amérique et au Moyen-Orient. 

Laurent Meilhac, fondateur de Clartéis. — Photo : C. Henry

Le créateur

Après une thèse dans la physique des lasers, Laurent Meilhac met au point sa première lampe UV pour traiter les maladies auto-immunes de la peau en 2002 au sein de sa société Dermoptics. Alors qu'il cherchait à développer son réseau de distribution et à industrialiser la fabrication, il vend sa société en 2005 à Quantel, groupe français spécialisé dans la technologie laser. Il travaille quelques années au sein de cette entreprise et la quitte quand elle se sépare de son département dermatologie, qu'elle revend à l'israélien Alma Laser. « Alma ne travaille pas au développement de Dermoptics, alors j'ai décidé de remonter un projet pour créer une lampe plus puissante et miniaturisée, permettant de faciliter son utilisation et les traitements », explique Laurent Meilhac. Il crée Clartéis en 2014 et se fait accompagner par l'incubateur Paca Est, dont il est sorti en 2016. La société a perçu environ 600 000 € d'aides lors de son lancement, notamment auprès de Bpifrance et de Paca Emergence.

Le concept

L'innovation portée par cette nouvelle lampe UV, baptisée Exciplex, ne réside pas dans un meilleur traitement des maladies auto-immunes de la peau, mais bien dans sa conception et sa miniaturisation. Exciplex émet ainsi la même lumière que sa version initiale mais devient la lampe la plus petite et la plus puissante du marché, avec 2500 mW contre 800 mW pour la concurrente israélienne. « Chez nos concurrents, une lampe d'une puissance équivalente a le volume d'une machine à laver et coûte quatre fois plus cher », précise l'entrepreneur. Exciplex est  assemblée et testée dans les locaux de Clartéis, à Sophia-Antipolis, les sous-ensembles étant réalisés par des sous-traitants, essentiellement régionaux. Vendue environ 20 000 €, Exciplex s'adresse au marché de niche des dermatologues, mais dans le monde entier.

Perspectives

Clartéis a lancé sa lampe sur le marché européen en 2016 et monte des dossiers spécifiques pour chaque pays cible. La société emploie 4 personnes et prévoit de fabriquer 200 lampes pour 2018, sachant qu'elle peut produire jusqu'à 400 appareils par an avec son organisation actuelle. Présente en Asie, notamment au Japon, en Inde, en Indonésie et aux Philippines via des distributeurs, Clartéis poursuit son développement au Moyen-Orient, au Brésil, en Argentine et au Pérou. Exciplex est par ailleurs en cours d'homologation en Iran, en Arabie Saoudite, aux États-Unis, au Mexique et en Chine. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 600 000 euros en 2017 et devrait tripler en 2018, ce qui permettra à Clartéis d'atteindre son point d'équilibre.

Laurent Meilhac, fondateur de Clartéis. — Photo : C. Henry