Région Sud

Numérique

CES 2018 : le coup de pouce de Qwant aux start-up azuréennes et corses

Par Gaelle Cloarec, le 07 décembre 2017

Pour sa troisième participation au CES de Las Vegas, le moteur de recherche azuréen Qwant va inviter sur son stand entre huit et seize start-up pour présenter leurs innovations.

Eric Léandri (à droite), président de Qwant et de la FTCA en octobre 2017 lors de l’inauguration du bâtiment totem de Nice. — Photo : Gaëlle Cloarec

L’attractivité du CES auprès des start-up ne se dément pas. Si une poignée d’heureuses élues ont obtenu leur sésame ou autres Pass French Tech, beaucoup suivront le show depuis la France. D’où cette initiative de Qwant qui, cette année, ouvre son stand à une dizaine de jeunes pousses azuréennes et corses.

Plusieurs centaines de milliers de dollars investis

« L’idée est de permettre aux start-up de notre territoire qui n’ont pu obtenir de Pass alors qu’elles ont de bons produits d’y présenter malgré tout leur innovation », explique Eric Léandri, PDG de Qwant et président de la French Tech Côte d’Azur. Pour ce faire, le moteur de recherche neutre et respectueux de la vie privée des internautes, créé à Nice en 2013, a investi « plusieurs centaines de milliers de dollars » dans un stand de 80 m², situé à l’Eureka Park, espace dédié aux start-up qui, sans cette démarche, lui aurait été refusé. Qwant n’étant plus considéré comme une jeune pousse. « Cela nous évite d’être noyé parmi les géants. Question visibilité, à choisir, on préfère être les premiers chez les derniers que les derniers chez les premiers », sourit-il.

Myxyty et 360&1 déjà choisies

Un deal gagnant-gagnant donc pour Qwant qui présentera en avant-première les dernières fonctionnalités de son moteur de recherche éthique en matière d’internet des objets (IoT), de cartographie, d’intelligence artificielle, de mobilité urbaine et de paiement. Et pour les start-up sélectionnées, « représentatives du savoir-faire technologique de la Côte d’Azur et de la Corse », auxquelles une « petite participation » sera demandée pour habiller le stand. Parmi les premières à avoir obtenu leur ticket, Myxyty et 360&1.

Eric Léandri (à droite), président de Qwant et de la FTCA en octobre 2017 lors de l’inauguration du bâtiment totem de Nice. — Photo : Gaëlle Cloarec