Marseille

Innovation

CES 2018 : comment @-Health veut prévenir les maladies cardiaques

Par Didier Gazanhes, le 03 janvier 2018

La start-up aixoise @-Health a mis au point un dispositif médical connecté baptisé Cardionexion qui permet d’analyser en temps réel l’activité cardiaque de patients. L’entreprise sera au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvier pour présenter son innovation.

Depuis sa plateforme de surveillance d'Aix-en-Provence, Cardionexion peut suivre jusqu'à 100 000 patients. — Photo : D.R.

Toutes les trente secondes des capteurs enregistrent dix secondes d’électrocardiogrammes sur les patients équipés du système Cardionexion. Ces informations remontent jusqu’à un outil numérique, un data center, relié à une plateforme de vigilo-surveillance. Les logiciels analysent les données issues des électrocardiogrammes et soumettent celles-ci à la plateforme de surveillance si une anomalie est détectée. La personne de garde voit apparaître sur ses écrans l’historique du patient et dispose de deux minutes pour prendre une décision et appeler un cardiologue de garde.

Pas de subvention ou d'aide

 « Notre système ne reçoit pas l’ensemble des ECG captés, mais uniquement ceux qui présentent un problème. Par ce système de suivi en continu de la fonction cardiaque il est désormais possible de voir apparaître des anomalies bien en amont », confie Pierre-Paul Goiffon, directeur général et fondateur de l’entreprise, basée à Aix-en-Provence, qui ajoute : « Selon le Collège national des cardiologues français, Cardionexion est le seul outillage qui peut détecter la fibrillation et donc l’avènement d’un AVC par exemple»

Pourtant, ce n’est pas au niveau national que l’entreprise @-Health envisage son développement. « En France, tout est difficile compte tenu des législations en vigueur. Nous nous battons contre des moulins à vent. Dans le domaine de la santé, il y a beaucoup de gadgets, d’objets connectés et nous sommes trop souvent associés à cela. Nous n’avons pas reçu un euro de subvention ou d’aide pour ce projet pourtant reconnu par la cardiologie française. Notre système, qui propose un suivi longitudinal du cœur, va entraîner de nouvelles découvertes sur le fonctionnement cardiaque. Notre produit a réellement une valeur sociétale bien plus importante que notre seul chiffre d’affaires. Actuellement, la pose d’un holter se limite à trois fois 48 heures », poursuit Pierre-Paul Goiffon.

Marché chinois

@-Health ne réalise encore aucun chiffre d’affaires mais compte actuellement une cinquantaine de patients dans un cadre d’expérimentation technique. L’entreprise vise trois types de clients. D’une part les grands laboratoires qui souhaiteraient réaliser des essais cliniques et suivre en continu les effets de certaines molécules ou de certains matériels. Et d’autre part, les réseaux de maintien à domicile, les maisons de retraite, les mutuelles, les hôpitaux, et, enfin, tout individu qui peut s’abonner librement au système pour 40 euros par mois. Les capteurs coutent près de 150 euros. « Une trentaine de personnes travaillent pour Health, mais la plupart sont externalisées. Nous disposons d’une plateforme de surveillance dans nos locaux d’Aix-en-Provence, qui est capable de gérer jusqu’à 100 000 patients. Notre logiciel repose sur de l’intelligence artificielle. Plus il y a de patients, plus le système apprend et devient performant ».

C’est en Chine que les premiers débouchés de l’entreprise pourraient avoir lieu. « Nous sommes en cours de négociation d’une licence clé en main avec création d’une unité de production de capteurs sur place et de toute la formation à notre système. Si nous aboutissons, lc cœur des Chinois battra un peu à Aix-en-Provence… », conclut le dirigeant, qui vise également le marché américain et sera ainsi présent au prochain CES de Las Vegas.

Depuis sa plateforme de surveillance d'Aix-en-Provence, Cardionexion peut suivre jusqu'à 100 000 patients. — Photo : D.R.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture