Alpes-Maritimes

Innovation

Adastra Films profite du boom de la réalité virtuelle

Par Gaëlle Cloarec, le 20 octobre 2017

Le producteur et distributeur cinématographique cannois renforce son pôle Réalité Virtuelle avec un recrutement dédié afin de développer une activité qui, en seulement deux ans, pèse désormais 40% de son chiffre d'affaires.

Sébastien Aubert, cofondateur d'Adastra Films — Photo : Gaëlle Cloarec

C'est lors du business trip Silicon Valley Camp, en 2015, que Sébastien Aubert mesure « le moteur de croissance » que représente la réalité virtuelle et l'intérêt que lui porte les Google, Apple et autres. « C'est généralement un bon indicateur », souligne le co-fondateur de la société de production cinématographique Adastra Films. Lequel, une fois de retour à Cannes, lance l'activité VR (pour Virtual Reality), chapeautée par Films06, la marque corporate de l'entreprise. Tournée vers le secteur touristique, elle représente aujourd'hui 40% de son chiffre d'affaires (300.000 euros en 2016).

Le secteur touristique

« En deux ans, nous avons travaillé avec les principaux opérateurs touristiques régionaux », reprend le dirigeant. La Société des Bains de Mer de Monaco est en effet la première à se laisser tenter, suivie dans la foulée par le CRT Paca pour la réalisation de films de promotion sur la région, le CRT Côte d'Azur, la Commission du Film 06 ou plus récemment le Palais des Festivals cannois. « Nous sommes en train de développer un appli touristique 360° pour la ville de Cannes qui sera disponible début 2018 sur les principaux stores », annonce-t-il par ailleurs. Bref, un succès qui ne se dément pas, et qui a conduit l'entreprise à recruter un poste dédié à cette activité. « Adastra a su tirer profit de son approche créative née de son positionnement cinéma alors que les fournisseurs de contenus concurrents viennent du côté technique de la force ».

Projet artistique

Cette nouvelle orientation s'inscrit également dans l'activité de production de courts métrages d'Adastra. La société a obtenu une aide du CNC et de la Région pour soutenir un projet artistique de réalité virtuelle développé avec l'artiste expérimentale Johanna Vaude. Baptisé « Aisling », il s'agit d'un film en deux chapitres de deux minutes suivant une héroïne qui bascule dans un univers psychédélique. « On a le scénario, le lieu de tournage (Cannes, NDLR) et une partie du financement, budgété à 150.000 euros. Il nous manque encore un diffuseur de réalité virtuelle ».

« The Strange Ones » fait carrière

Par ailleurs, Adastra poursuit l'aventure « The Strange Ones », son deuxième long-métrage coréalisé par les Américains Lauren Wolkstein et Christopher Radcliff. Primée en mars dernier au festival South By Southwest (SXSW), l'œuvre a été sélectionnée à l'American Film Festival qui se déroule fin octobre en Pologne, puis à l'International Film Festival de Goa, en novembre. L'occasion idéale pour convaincre de nouveaux distributeurs. The Strange Ones sortira en salles aux Etats-Unis en décembre 2017 et en France en avril 2018.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture