Nice

Réseaux

60 000 Rebonds : « Le parrain amène le rebondeur à trouver lui-même les clés »

Par Charlotte Henry, le 23 avril 2018

L'entrepreneur Vincent Maréchaux a connu la liquidation de son entreprise en 2016. Après avoir remonté la pente, il a rejoint l'association 60 000 Rebonds pour aider les entrepreneurs qui rencontrent des difficultés.

Vincent Maréchaux, parrain de l'antenne niçoise de 60 000 Rebonds — Photo : DR

Ancien « rebondeur », Vincent Maréchaux a pris le rôle de parrain au sein de l’antenne niçoise de 60 000 Rebonds pour rendre ce que l’association - qui accompagne des entrepreneurs pour les aider à rebondir après un échec - lui avait donné. Après la liquidation de sa menuiserie industrielle Provence Boiseries (35 personnes, Brignoles) en 2016, il a finalement retrouvé un emploi en tant que salarié dans un groupe de négoce de matériaux du BTP. « En tant que parrain, nous prenons le relais quand le répondeur est d’attaque du point de vue psychologique. L’objectif est de servir de miroir, de poser les bonnes questions pour le faire avancer dans son projet, et de l’amener à trouver lui-même les clés pour surmonter les difficultés », raconte Vincent Maréchaux.

« Donner des pistes »

Le filleul trouve également une personne capable de comprendre ce qu’il a vécu, avec des situations potentiellement dramatiques. « Quand on dit qu’on n’a plus de travail, le vide se fait très vite autour de nous et régulièrement, la famille explose », explique-t-il. Chef d’entreprise, en activité ou pas, le parrain peut aussi être amené à faire jouer de ses relations pour aider à la réalisation du projet. « Il ne s’agit pas de faire le boulot à leur place mais de donner des pistes », précise Vincent Maréchaux. À raison d’un rendez-vous par mois et de points réguliers par téléphone, le filleul peut repartir sur un nouveau projet.

Vincent Maréchaux, parrain de l'antenne niçoise de 60 000 Rebonds — Photo : DR