En bref

  • Maine-et-Loire

    Industrie

    La société espagnole Cortizo s’étend et embauche à Chemillé

    12 février 2018

    Le site de Cortizo de Chemillé, spécialisé dans la fabrication de profilés en aluminium pour l’industrie, a ouvert il y a deux ans et demi. Il emploie désormais une centaine de personnes et poursuit son développement en passant son outil de production de 16 000 à 22 000 mètres carrés. Une partie de cet agrandissement accueillera une seconde presse pour la production mais également un transtocker, espace de stockage automatisé. Livré fin juin, il devrait s’accompagner d’une trentaine d’embauches.

    Sur le même sujet

  • Maine-et-Loire

    Innovation

    Octopus Robots veut entrer sur le marché boursier

    23 février 2018

    La société Octopus Robots, installée à Cholet, veut inscrire prochainement ses titres en bourse sur Euronext Access, à Paris.  L’entreprise, qui conçoit des robots pour améliorer la sécurité sanitaire des sites agroalimentaires et industriels, entre autres les bâtiments avicoles, a entamé sa phase de production fin 2017. Avec cette entrée en bourse, Octopus Robots veut accroître sa notoriété, notamment à  l’international, et fera appel au marché dans un second temps pour financer sa croissance.

  • France

    Conjoncture

    Climat des affaires : les patrons plus prudents

    23 février 2018

    Le climat des affaires prend un léger coup de froid. En février, l'indicateur calculé par l'Insee à partir des réponses de chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchande perd 2 points par rapport à janvier et 3 points par rapport à décembre. À 109, il demeure néanmoins au-dessus de sa moyenne de longue période (100), tempère l'institut. Dans le détail, il perd trois points dans les services, deux points dans l'industrie et un point dans le bâtiment. Le climat de l'emploi, lui, est resté stable en février, à 109 pour le troisième mois consécutif, soit son niveau le plus haut depuis août 2011.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement
  • Industrie

    Le girondin Alliance Etiquettes absorbe son homologue le groupe Etienne

    23 février 2018

    Le groupe Etienne, basé à Doué-La Fontaine (Maine-et-Loire), rejoint son concurrent girondin Alliance Etiquettes. Avec 12 sites d'impression spécialisée et un chiffre d'affaires global de 50 millions d'euros, ce rapprochement fait émerger un nouveau leader sur le marché de la fabrication d'étiquettes pour la viticulture. Olivier Laulan, président d'Alliance Etiquettes, sera à la tête de ce nouvel ensemble. Depuis la création du groupe Alliance Etiquettes en 2015 - et avec le soutien d'Activa Capital - le Girondin a enchaîné les opérations de croissance externe.