Investissement

Zoo de La Flèche : Coup d'accélérateur sur l'hébergement

Par Cédric Menuet, le 03 février 2017

Le parc animalier s'agrandit cette année de 4 hectares, permettant au zoo sarthois de développer son offre d'hébergements. Fort du succès de ses lodges et d'une forte visibilité médiatique, le zoo bat des records de fréquentation.

Stéphane Da Cunha, directeur du Zoo de La Flèche, sur le chantier d'extension du parc.
Stéphane Da Cunha, directeur du Zoo de La Flèche, sur le chantier d'extension du parc. — Photo : Cédric Menuet Le Journal des entreprises

Les pelleteuses sont à l'oeuvre depuis octobre pour aménager 4 hectares supplémentaires en bordure du Zoo de La Flèche. Une extension qui donne au parc une emprise totale de 18 hectares, pour un montant chiffré à 7,5 millions d'euros, que son directeur Stéphane Da Cunha espère voir achevée pour sa première tranche au début du printemps. « C'est un projet ambitieux. Nous sommes à la croisée des chemins, le parc connaît un succès important. Il y a un besoin de respiration pour les flux de visiteurs. Travailler sur cette zone va nous permettre de libérer de nouveaux espaces et de renouer avec notre politique de grandes nouveautés animalières ». Ainsi pour le lancement de la saison 2017, le zoo inaugurera un nouvel espace dédié à l'Asie accueillant une dizaine d'espèces animales. Montant de ces aménagements : 1,7 million d'euros. Avec ces grands travaux, Stéphane Da Cunha entend également redonner un coup de fouet à son offre hôtelière. Le zoo sarthois commercialise en effet depuis 2013 des hébergements haut de gamme dans des lodges implantés au coeur des enclos des animaux. On en compte actuellement dix à La Flèche auxquels s'ajouteront les six de la nouvelle zone asiatique dont l'ouverture devrait s'étaler de mi-2017 à début 2018. Des investissements lourds pour l'établissement qui consacre en moyenne 300.000 euros à chaque lodge. « C'est cette activité d'hébergement qui préserve le parc des aléas de la météo. Grâce aux lodges, notre terrain de jeu n'est plus régional mais à minima national. Ce qui est plus confortable », souligne le dirigeant.

17 % du CA sur l'hébergement
Actuellement, ces lodges représentent 17 % des 12,2 millions d'euros de chiffre d'affaires du parc. « L'objectif est d'atteindre 50 % d'activité extra-billetterie et de passer d'un lieu de visite à un lieu de destination avec un public restant deux jours sur le parc », poursuit Stéphane Da Cunha. Une nouvelle offre d'hébergements, complémentaire aux lodges, va donc voir le jour à l'horizon 2018. Profitant des 4 hectares d'extension, le directeur du zoo projette d'y construire une vingtaine de cottages à 200.000 euros pièce autour d'un étang. Un positionnement « très haut de gamme » pour ces nouveaux produits qui toutefois ne seront pas intégrés aux enclos. « Ils seront dans un environnement préservé. On prévoit une première phase de test avec cinq ou six cottages pour voir si la commercialisation prend. » Pas de quoi s'inquiéter de ce côté-là. Certains lodges sont actuellement complets pour les deux ans à venir. Dès le lancement de cette offre, le succès a été au rendez-vous, avec un impact sur la billetterie. D'une fréquentation moyenne de 200.000 visiteurs annuels jusqu'en 2013, le Zoo de La Flèche voit celle-ci passer le cap des 300.000 dès 2015. La saison 2016 ne déroge pas à la règle, avec l'accueil de 394.000 personnes. Un nouveau record. Le chiffre d'affaires passe ainsi de 3,5 millions d'euros en 2013 à 5,1 millions l'année suivante, puis à 9,9 millions en 2015. Avec un dernier exercice à 12,2 millions d'euros, le parc salarie aujourd'hui 100 équivalents temps plein. Un effectif que Stéphane Da Cunha pensait atteindre sur sept ou huit ans.

L'accélérateur France 4
Ce succès est en partie lié à une forte visibilité médiatique, qui entre en résonance avec la politique d'investissement et de différenciation de la clientèle initiée à La Flèche. Le zoo est en effet depuis 2014 sous le feu des projecteurs grâce à l'émission « Une saison au zoo », diffusée sur France 4. Avec une moyenne de 400.000 spectateurs par épisode en 2015, le programme a grandement contribué à développer la notoriété du parc. « En trois ans, on a accéléré grâce au succès de l'émission. C'est une histoire qui s'est construite doucement avec une belle surprise à la clé pour nous, la société de production et la chaîne. » Le partenariat avec France 4 se poursuit. Après une première série dérivée baptisée « Une saison chez les bonobos », une nouvelle déclinaison sur le thème de la savane sera diffusée dans l'année. Quant à « Une saison au zoo », le tournage de la prochaine saison débute en mars, à La Flèche.


Cédric Menuet

Zoo de La Flèche


(La Flèche) Dirigeant : Stéphane Da Cunha CA 2016 : 12,2 M€ 100 salariés 02 43 48 19 19 www.zoo-la-fleche.com

Stéphane Da Cunha, directeur du Zoo de La Flèche, sur le chantier d'extension du parc.
Stéphane Da Cunha, directeur du Zoo de La Flèche, sur le chantier d'extension du parc. — Photo : Cédric Menuet Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail