Le Mans

Innovation

Wello lève 2 millions d’euros et fait du Mans son vaisseau amiral

Par Cédric Menuet, le 26 novembre 2020

Suite à un tour de table à 2 millions d’euros, la start-up Wello consolide son implantation en métropole en faisant du Mans sa base de départ pour son déploiement en France et en Europe.

Depuis Le Mans, Wello veut accélérer le déploiement de son triporteur à assistance électrique en France et en Europe.
Depuis Le Mans, Wello veut accélérer le déploiement de son triporteur à assistance électrique en France et en Europe. — Photo : Wello

Née en 2015 à La Réunion, la start-up Wello part à la conquête du continent européen depuis Le Mans. La start-up vient en effet de s'installer dans un atelier de 300 m² à Rouillon, sur le territoire de Le Mans Métropole, où elle a recruté 8 personnes pour l’assemblage de son triporteur cargo à assistance électrique. Un hybride entre vélo et scooter électrique équipé de panneaux photovoltaïques permettant à ses batteries de propulser l’engin à 40 km/h, que l’entreprise destine à une clientèle de professionnels. Sa capacité de charge de 80 kg en faisant un véhicule tout désigné pour les livraisons urbaines. Ainsi, après avoir équipé quelques collectivités et grands comptes tels EDF et La Poste à La Réunion ainsi qu’Enedis à Paris, Wello change à présent de braquet en se déployant commercialement en métropole depuis Le Mans, tout en gardant son siège réunionais. « C’est un choix stratégique, qui nous permet d’être au sein d’un écosystème dédié aux mobilités de demain, tout en restant proche de Paris où nous avons un bureau. Le coût du foncier a également joué », explique Arnaud Chéreau, sarthois d’origine et fondateur de Wello. Une implantation soutenue par une levée de fonds totalisant 2 millions d’euros réalisée auprès d’une business angel parisienne et de la société de capital investissement Apicap et complétée d’un prêt d’amorçage investissement  de Bpifrance.

Effet levier du CES Las Vegas

Grâce à ce tour de table, la start-up va également s’engager depuis la Sarthe sur le marché européen, en capitalisant notamment sur les contacts engagés lors de sa participation début 2020 au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas. « C’était un truc incroyable ! Cela nous a donné visibilité et crédibilité d’être aux côtés d’acteurs comme BMW ou Hyundai. Nous avons obtenu ainsi des rendez-vous commerciaux avec des grands comptes internationaux. Et si le confinement a mis un temps entre parenthèses tout cela, on vient aujourd’hui à nous. » Ainsi, Arnaud Chéreau table en 2021 sur la production au Mans de plusieurs centaines de ses Wello pour des clients français mais également de Suisse et de Belgique. L’entrepreneur compte ainsi atteindre sous un an la barre du million d’euros de chiffre d’affaires.Sous 5 ans, il vise la fabrication de 15 000 de ses véhicules innovants.

Depuis Le Mans, Wello veut accélérer le déploiement de son triporteur à assistance électrique en France et en Europe.
Depuis Le Mans, Wello veut accélérer le déploiement de son triporteur à assistance électrique en France et en Europe. — Photo : Wello

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail