Sarthe

Transport

Wello lance un vélo-cargo doté d’un caisson frigorifique

Par Rémi Hagel, le 21 juin 2022

La start-up sarthoise Wello a dévoilé une nouvelle version de son vélo-cargo. Équipé d’un caisson frigorifique, il pourra effectuer des livraisons alimentaires ou de produits pharmaceutiques en centre-ville. Avec d’immenses perspectives de marché.

Le nouveau Wello Cargo froid livrera  des produits alimentaires ou pharmaceutiques.
Le nouveau Wello Cargo froid livrera  des produits alimentaires ou pharmaceutiques. — Photo : Wello

Mardi 21 juin, la start-up sarthoise Wello a présenté la nouvelle version de son quadricycle électrique autonome Wello Truck : il s’agit d’une version "froid actif" de son vélo-cargo. Le caisson frigorifique de 600 litres est capable de maintenir une température de -18°C pendant douze heures. Certifié ATP (accord sur le transport des denrées périssables), il répond à un besoin pour les livraisons en centre-ville. Avec l’application de la réglementation sur les zones à faibles émissions (ZFE) dans certaines grandes agglomérations, "les choses s’accélèrent", expose Arnaud Chéreau, PDG de Wello.

Lancement en juillet

Bien que n’ayant pas encore de nom commercial officiel à ce jour, les premiers Wello Truck en version "froid actif" seront disponibles dès juillet. Certains clients se sont déjà positionnés, de la TPE à de grands comptes de la livraison.

Sarthois d’origine, Arnaud Chéreau a créé Wello lorsqu’il vivait à La Réunion. Il a rapatrié son entreprise au Mans en 2020.
Sarthois d’origine, Arnaud Chéreau a créé Wello lorsqu’il vivait à La Réunion. Il a rapatrié son entreprise au Mans en 2020. - Photo : Rémi Hagel

Ce marché offre des perspectives prometteuses. En France, se sont vendus 17 000 vélos-cargo électriques l’an dernier, soit dix fois moins qu’en Allemagne. La croissance du marché français a été de 54 % en 2021, or "l’Allemagne reste aussi à ces niveaux !", s’enthousiasme le dirigeant sarthois. Wello compte une quinzaine de collaborateurs et prépare trois à cinq recrutements supplémentaires. Encore discret sur son chiffre d’affaires, Arnaud Chéreau mise sur ce nouveau produit pour poursuivre le développement de son entreprise, qui propose par ailleurs trois autres types de vélos-cargo (notamment pour le transport de personnes). Celle-ci suit la trajectoire envisagée lors de son installation au Mans en 2020 (après avoir été créée à la Réunion en 2015) : commercialiser 15 000 Wello en 2025 et atteindre un million d’euros de chiffre d’affaires.

Partenariats industriels

Une étape importante vient d’être franchie : Wello, qui travaille avec "un pool d'une dizaine de sous-traitants", vient de renforcer ses engagements avec deux partenaires industriels automobile et aéronautique du Grand Ouest. "On travaille avec eux depuis un an, mais cela s’est accéléré ces derniers mois", confie Arnaud Chéreau. "Les capacités de production sont décuplées, en gardant la même qualité de fabrication".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition