Maine-et-Loire

Services

Verisure veut créer 500 emplois à Angers

Par Olivier Hamard, le 18 septembre 2018

Le groupe Verisure a choisi Angers pour implanter un centre de télésurveillance et un centre de relation clients, avec à la clé 500 emplois prévus à l’horizon 2024.

Immeuble de bureaux Trigone, à Angers.
Verisure occupera à terme 4500 mètres carrés des 17000 du bâtiment autrefois totalement utilisé par Axa. — Photo : Olivier Hamard JDE

Au sud d’Angers, dans le quartier d'Orgemont, l’ancien immeuble Axa, baptisé le Trigone, représente 17 000 mètres carrés de bureau. Le groupe Verisure, spécialisé dans les systèmes connectés de protection et d’alarme, a choisi d’en investir 4 500 pour y installer, dès janvier 2019, ses premières équipes. L’objectif est de peu à peu augmenter ses effectifs pour atteindre à terme 500 personnes dans deux types d’activités, les relations clients et la télésurveillance.

Pour continuer son expansion, Verisure, qui emploie 2 500 personnes en France pour un chiffre d’affaires de 204 millions d’euros en 2017, cherchait une « ville-TGV », comme le définit Olivier Horps, le directeur marketing France du groupe : « Nous avons commencé par lister 350 villes en France, précise-t-il. Nous en avons éliminé peu à peu, en tenant compte de critères qui sont pour nous essentiels. Notre choix s’est arrêté sur Angers pour plusieurs raisons : la richesse de son bassin d’emploi, sa spécificité en matière d’objets connectés et la liaison ferroviaire facile avec nos deux grands centres de Chatenay-Malabry, en région parisienne, et à Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord. Il y a aussi un important vivier d’étudiants et l’image de la ville est très positive. Les élus et responsables économiques ont également été très réactifs à nos demandes. »

365 jours par an 24 heures sur 24

La filiale française du groupe spécialisé dans les systèmes connectés de surveillance a jeté son dévolu sur la ville d’Angers avec de grosses ambitions : faire à moyen terme de sa plateforme angevine le plus important centre de télésurveillance de l’Hexagone.

« Pour cela, ajoute Olivier Horps, nous allons accompagner la formation des gens et le passage du certificat indispensable dans ce secteur d’activité. Ce centre fonctionnera tous les jours de l’année, 24 heures sur 24, et traitera des situations d’urgence. Nos collaborateurs qui travailleront au centre de télésurveillance seront chargés de traiter chaque déclenchement d’alarme et alerteront les sociétés de surveillance, les pompiers ou la police, pour les interventions. »

Premiers recrutements déjà lancés

Dans un premier temps, dès le début de l’année prochaine, Verisure installera tout d’abord un centre d’appel pour son service clients, avec du personnel à plein temps ou à temps partiel.

Pour Olivier Horps, directeur marketing France du groupe Verisure, le centre de télésurveillance d'Angers sera le plus important de France.
Pour Olivier Horps, directeur marketing France du groupe Verisure, le centre de télésurveillance d'Angers sera le plus important de France. - Photo : Olivier Hamard JDE

Viendra ensuite le centre de télésurveillance qui nécessitera, avant implantation, une sécurisation du site, entre autres avec des accès blindés. Dès ce mois de septembre, le groupe Oerxim, propriétaire du bâtiment, entame une phase de travaux, à la fois pour la venue de Verisure et pour envisager l’accueil d’autres entreprises. C’est déjà le cas de Gamm Vert Synergie, qui y installera prochainement son siège, dans ce même bâtiment, avec une trentaine de personnes.

Une centaine d'emplois dès 2019

La première phase de recrutement a déjà débuté, avec le soutien de Pôle Emploi et d’Aldev, l’agence de développement économique. Verisure pourra bénéficier des aides de l’Etat dans le cadre de l’expérimentation à Angers de la mesure des emplois francs (15 000€ par emploi sur trois ans), pour les embauches de personnes résidant dans les quartiers définis comme prioritaires par la politique de la ville, tel que celui, tout proche, de la Roseraie.

Verisure s’installera donc dès le début de 2019, avec déjà une centaine d’emplois prévus dans l’année. Les effectifs devraient grimper progressivement pour parvenir à 250 personnes dans trois ans et 500 à terme, à l’horizon 2024. Avec Angers pour socle complémentaire de ses deux sites parisien et nordiste, l’entreprise, qui connaît une croissance annuelle d’environ 20 % depuis 10 ans, compte bien continuer de se développer au même rythme. Le marché français de la télésurveillance chez les particuliers est encore balbutiant au regard d’autres pays européens comme la Suède ou l’Espagne. Verisure entend le développer en se dotant, à Angers, d’un puissant service commercial.

Immeuble de bureaux Trigone, à Angers.
Verisure occupera à terme 4500 mètres carrés des 17000 du bâtiment autrefois totalement utilisé par Axa. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.