Angers

Industrie

Une plateforme angevine pour faire le lien entre sous-traitants et donneurs d’ordres

Par Olivier Hamard, le 26 février 2021

L’Angevin Philippe Bocquet vient de mettre en ligne la plateforme indus.network, qui propose aux entreprises sous-traitantes de présenter leur savoir-faire pour gagner de nouveaux marchés.

Philippe Bocquet a créé à Angers la plateforme indusnet.work fin 2020 et envisage de se développer au niveau national.
Philippe Bocquet a créé à Angers la plateforme indusnet.work fin 2020 et envisage de se développer au niveau national. — Photo : Olivier Hamard

L’idée est née en février 2020. Après avoir été dirigé l’entreprise ACM, à Corné (49), devenue Astheo, puis travaillé plusieurs années pour un concepteur et fabricant angevin de machines pour l’industrie principalement en Pologne, Philippe Bocquet décide de mettre son expérience au service des entreprises sous-traitantes. " Je suis parti d’un constat, explique-t-il. Il est parfois difficile de prospecter pour les sous-traitants de l’industrie. Même si vous avez un site internet, le donneur d’ordres ne vient pas toujours jusqu’à vous. L’idée est donc d’aller vers eux et de présenter les entreprises avec les moyens actuels, en proposant des vidéos de leur activité et en les relayant sur la plateforme et les réseaux sociaux professionnels. C’est une aide à la prospection commerciale ".

Des films pour faciliter la mise en relation

Pour faciliter les liens entre sous-traitants et donneurs d’ordres, Philippe Bocquet a donc imaginé un outil de mise en relation, indusnet.work, plateforme sur laquelle sont regroupés de courts films dans lesquels ses clients sous-traitants présentent leurs activités. Pour cela, le dirigeant s’est formé à la technique vidéo et à la stratégie digitale. Il a ensuite travaillé avec un développeur de sites internet. " Pour chaque entreprise, on trouve une présentation rapide et des films thématiques d’environ une minute de ses différentes activités. L’idée est de la faire visiter à distance, montrer comment elle vit, comment on y travaille, et de mettre en avant ce qui la différencie. "

Patrick Bocquet a lancé sa plateforme mi-novembre 2020, en prospectant d’abord dans son propre réseau avec de premiers clients dans en Touraine et en région Centre-Val de Loire. Depuis, la plateforme essaime peu à peu et enregistre de plus en plus de nouveaux sous-traitants qui viennent directement vers elle.

Vers un développement national

Indusnet.work s’enrichit de nouveaux films, qui sont aussi postés sur les réseaux sociaux. " Il est important d’avoir une régularité avec de nouveaux contenus, précise Philippe Bocquet. L’objectif est aussi que les clients gèrent leur actualité et assurent le relai eux-mêmes. La plateforme n’est pas une agence de communication, mais un outil complémentaire de mise en relation. "

Le dirigeant angevin veut rapidement s’étendre à la région Pays de la Loire et au territoire national pour aussi recruter. Si le concept trouve sa place, il envisage même un développement géographique plus large. " La cible, ce sont des PME de moins de 100 personnes sous-traitantes dans l’industrie, de la production de pièces unitaires à la conception et la fabrication de machines, mais aussi des acheteurs et des sociétés de services aux entreprises. Si un donneur d’ordres potentiel cherche quelque chose de spécifique, il doit le trouver sur la plateforme. "

Philippe Bocquet a créé à Angers la plateforme indusnet.work fin 2020 et envisage de se développer au niveau national.
Philippe Bocquet a créé à Angers la plateforme indusnet.work fin 2020 et envisage de se développer au niveau national. — Photo : Olivier Hamard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail