Maine-et-Loire

Industrie

Teijin Automotive Technologies ouvre une unité de production de matière composite en Maine-et-Loire

Par Olivier Hamard, le 20 octobre 2021

Le fabricant de fibre de carbone Teijin Automotive Technologies a installé son siège européen à Pouancé (Maine-et-Loire). Le groupe y compte déjà un centre de R&D et vient de mettre en place une ligne de production de matériaux composites après un investissement de 5 millions d'euros.   

L'unité de production de Teijin Automotive Technologies à Pouancé est en capacité de fournir chaque année 2000 tonnes de fibre composite destinée à la fabrication de pièces pour le secteur automobile.
L'unité de production de Teijin Automotive Technologies à Pouancé est en capacité de fournir chaque année 2000 tonnes de fibre composite destinée à la fabrication de pièces pour le secteur automobile. — Photo : Teijin Automotive Technologies

Les 22 000 mètres carrés de l’usine ne grouillent plus du brouhaha des machines et du va-et-vient des 800 personnes qui pointaient autrefois dans l’entreprise Manducher, à Pouancé (Maine-et-Loire), où l’on fabriquait des hayons arrière pour l’usine Citroën de Rennes. Le site, qui employait encore 200 personnes à sa fermeture fin 2012, a été repris début octobre 2013 en grande partie par le fabricant de matériaux composites CSP Vectral, qui y a monté une équipe de recherche et de développement. CSP a constitué en septembre avec quatre grands acteurs de ce secteur Teijin Automotive Technologies (900 millions de dollars de chiffre d'affaires, 29 usines dans le monde, 5 400 collaborateurs), une division du groupe japonais Teijin Limited basée aux États-Unis.

Le centre européen de R&D du groupe

Teijin Automotive Technologies a choisi de faire de son usine de Pouancé son siège européen et la tête de pont de ses activités sur le Vieux continent. Le site accueille ainsi un centre R & D et, depuis début 2021, une activité de production de matière première destinée aux usines portugaises et tchèques du groupe, qui possède aussi deux unités en Allemagne. Si l’effectif pouancéen est peu conséquent au regard de la taille des locaux, environ 25 personnes, il n’en est pas moins stratégique pour le groupe.

Philippe Bonte, président Teijin Automotive Technologies France
Philippe Bonte, président Teijin Automotive Technologies France - Photo : Teijin Automotive Technologies

" Nous sommes le centre de R & D européen du groupe et nous travaillons sur des solutions composites qui permettent entre autres l’allègement du véhicule, indique Philippe Bonte, président de Teijin Automotive Technologies France. Le groupe a par exemple développé des matières qui permettent 35 % de gain de masse, tout en gardant les mêmes propriétés mécaniques."

A l’exemple de la mythique Corvette, dont la carrosserie est fabriquée par Teijin Automotive Technologies en matière composite, qui vient enlever 25 kg au poids total du véhicule. Les produits du groupe sont en effet le plus souvent des éléments de carrosserie permettant d’alléger le véhicule mais aussi des protections de batteries pour les moteurs électriques, qui représentent là les deux leviers de croissance. Aux États-Unis, Teijin Automotive Technologies complète le marché de la construction automobile avec celui du nautisme, en fabriquant des capots pour les moteurs de hors-bords.

5 millions d'euros d'investissement

En plus de son activité de R & D, qui concerne à la fois le matériau, le process et le produit final mais aussi l’utilisation de matières recyclées qui correspond à une demande croissante des constructeurs, Teijin Automotive Technologies a lancé, début 2021, à Pouancé une unité de production, installée sur environ 4 000 mètres carrés. Elle fournit ses usines européennes en SMC (Sheet molding compound, matériau composite dont il existe une cinquantaine de formulations selon les ingrédients et les dosages utilisés). 5 millions d’euros ont été investis dans cet équipement ultra-automatisé capable de produire environ 2 000 tonnes de matière par an, livrées sous forme de rouleaux ou de grandes feuilles pliées en zigzag. " Nous avons la possibilité de dupliquer cet outil pour multiplier par deux la production mais nous n’avons pas la volonté de sortir de gros volumes, confie Philippe Bonte. L’objectif est avant tout de produire des matières de qualité. " Cette activité devrait tout de même générer à partir de 2022 un chiffre d’affaires annuel de 4 à 5 millions d’euros.

La mise en place cette année d’une unité de production de matière devrait être suivie d’un autre programme d’industrialisation sur le site de Pouancé. Un second investissement, dont le montant n’est pas encore connu, est en effet envisagé pour fabriquer avec un équipement très robotisé des préformes de haute technicité en fibre de carbone. À terme, le site pourrait atteindre un chiffre d’affaires annuel de 15 à 20 millions d’euros.

L'unité de production de Teijin Automotive Technologies à Pouancé est en capacité de fournir chaque année 2000 tonnes de fibre composite destinée à la fabrication de pièces pour le secteur automobile.
L'unité de production de Teijin Automotive Technologies à Pouancé est en capacité de fournir chaque année 2000 tonnes de fibre composite destinée à la fabrication de pièces pour le secteur automobile. — Photo : Teijin Automotive Technologies

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail