Mayenne

Automobile

Stepconcept poursuit sa marche vers l'export 

Par Rémi Hagel, le 10 janvier 2022

Stepconcept est l’unique fabricant français de marchepieds et de rampes d’accès de véhicules pour personnes à mobilité réduite. La PME mayennaise réalise 35 % de son chiffre d’affaires à l’export… sans posséder de service dédié. Un recrutement prochain va permettre d’accélérer sur ces marchés, tandis qu’une rampe pour la nouvelle Kangoo devrait booster la production.

Olivier Anet, DG de Stepconcept, veut développer son service commercial.
Olivier Anet, DG de Stepconcept, veut développer son service commercial. — Photo : Rémi Hagel

Installé au Genest-Saint-Isle, près de Laval, Stepconcept est une entreprise discrète. Cette PME de 18 salariés est pourtant leader dans son secteur, puisqu’unique fabricant français : elle conçoit et commercialise des marchepieds et rampes d’accès de transports pour personnes à mobilité réduite (TPMR). L’activité se porte bien, même au-delà des frontières. L’export représente 35 % du chiffre d’affaires de 4 millions d’euros. "On reçoit des e-mails de commandes tous les jours. Cela peut être pour un ou vingt marchepieds", indique Olivier Anet, qui a repris Stepconcept en 2018. Il vient de livrer des marchepieds aux États-Unis, à un client rencontré sur un salon. L’entreprise occupe un marché de niche, mais veut se donner les moyens de garder sa place, face à des concurrents venus de Suède, d’Allemagne ou de Turquie. "La plupart vendent tous les équipements de véhicules ; ils sont plutôt généralistes tandis qu’on est très spécialisés. On fait la différence sur la technique, on utilise des matériaux haut de gamme, comme l’inox, ou de l’électronique de dernière génération".

Un pied en Angleterre

Stepconcept compte des clients, constructeurs automobiles ou carrossiers, dans toute l’Europe de l’Ouest, historiquement en Espagne et en Allemagne. La Grande-Bretagne manquait au tableau. Cette lacune est comblée de belle manière : il y a deux ans et demi, la PME a envoyé un volontaire (VIE) outre-Manche pour démarcher auprès de clients et de distributeurs potentiels. Une opération couronnée de succès puisqu’un partenariat a pu être noué avec un distributeur, depuis six mois. L’activité explose : "Le marché du handicap est très important en Grande-Bretagne, et très subventionné". Si bien qu’Olivier Anet estime qu’il représentera 8 à 10 % du chiffre d’affaires à la fin 2022.

Pour la PME, l’enjeu est désormais de structurer l’activité commerciale et d’export. À ce jour, ce service n’existe pas au sein de l’entreprise, il revient au dirigeant. Ce dernier prévoit de recruter cette année un responsable commercial et marketing. En amont, Stepconcept a mené une structuration ces dernières années, en intégrant un ERP (Enterprise Resource Planning, progiciel de gestion intégrée). "C’est plus simple : il enregistre les commandes pour lancer la fabrication. On planifie mieux la production".

Une rampe pour la Kangoo

La rampe d’accès TPMR pour la nouvelle Kangoo.
La rampe d’accès TPMR pour la nouvelle Kangoo. - Photo : Stepconcept

L’activité devrait également augmenter grâce à la rampe TPMR pour la nouvelle Kangoo. "On a été retenus par Renault Tech. On vient d’avoir la première commande de cinquante rampes. Il est prévu d’en produire 400 à 500 par an". Contrairement aux rampes classiques qui se replient verticalement à l’arrière du véhicule, celle-ci va se glisser sous la Kangoo. Stepconcept a bien passé la crise, avec un chiffre d’affaires maintenu en 2020 et 2021. Le décollage espéré sera dépendant de la demande des clients, Renault et les autres, actuellement freinés par les pénuries de composants électroniques et la hausse du coût des matières.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition