Maine-et-Loire

Industrie

RSE : Francepal mise sur la formation de ses salariés

Par Olivier Hamard, le 15 octobre 2019

En matière de RSE, l'entreprise Francepal, à Durtal (Maine-et-Loire), mise, depuis 2007, sur la formation et la montée en compétence de ses salariés, pour les faire gagner en autonomie, avec l'objectif de réduire à terme les niveaux hiérarchiques. 

Florent Joliveau est le directeur général de Francepal à Durtal.
Florent Joliveau souhaite plus de prise d'autonomie et de responsabilités chez ses salariés pour diminuer les niveaux hiérarchiques. — Photo : Olivier Hamard JDE

Alors que le marché de la fabrication de palettes neuves a baissé de 30 % en dix ans, Francepal, une filiale du groupe néerlandais Faber Halbertsma basée à Durtal (Maine-et-Loire), a lancé, en 2007, un vaste plan de formation pour assurer sa survie : 220 000 euros investis, après avoir identifié 12 personnes, sur un effectif de 36 à l’époque (50 aujourd’hui), en difficulté avec les savoirs de base (lecture, écriture ou calcul).

La formation, clé de la RSE chez Francepal

« Dans ce cas, soit on change les gens, soit on les forme, estime Florent Joliveau, directeur général de Francepal, On a fait le choix de les former. Les savoirs de base étaient un prérequis et nous sommes allés plus loin, en les accompagnant pour aller au maximum de leurs compétences. Mais il ne faut pas aller trop vite, évacuer les peurs et toujours sentir les limites de chacun avant un éventuel échec. On a donc renforcé ces savoirs, mais aussi formé à la conduite de ligne automatique ou de machine, à l’autoévaluation… Certains avaient des lacunes dans des domaines, mais des compétences ailleurs qu’il fallait développer, précise le dirigeant. On a fait un très bon choix, le plus efficace dans le respect de l’homme et de l’entreprise. »

Faire gagner les salariés en autonomie

Francepal a aussi investi au fil des ans plusieurs millions d’euros dans des équipements, des machines automatisées, un logiciel pour les indicateurs de production… En moyenne, 500 000 euros chaque année. Les équipes et les hommes ont gagné en autonomie et l’organisation a été revue, avec plus de responsabilités pour chacun.

Et l’entreprise, qui a aujourd’hui digéré la mise en place de ce nouveau fonctionnement, veut maintenant se relancer dans une nouvelle phase soutenue de formation, toujours pour donner plus d’autonomie à ses équipes : « Je suis convaincu que si on ne fait pas évoluer les hommes à la vitesse de l’évolution sociétale, on ne pourra pas résister », affirme Florent Joliveau.

Le dirigeant de Francepal veut également réduire les niveaux hiérarchiques pour n’en conserver que trois. « En continuant à être une entreprise rentable », ajoute Florent Joliveau. Francepal a réalisé 13,5 M€ de CA en 2018, soit 12 % du marché régional de la fabrication de palettes.

Florent Joliveau est le directeur général de Francepal à Durtal.
Florent Joliveau souhaite plus de prise d'autonomie et de responsabilités chez ses salariés pour diminuer les niveaux hiérarchiques. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.