Maine-et-Loire

Transport

Robots aériens et hélicoptères pour Angers Loire aéroport

Par Olivier Hamard, le 07 mars 2018

Angers Loire aéroport accueillera tout prochainement la filiale française d’une société britannique spécialisée dans la production de turbines pour drones et plateformes aériennes, de même qu’un centre de maintenance d’hélicoptères pour le grand ouest de la France.

Le consortium britannique Neva Aerospace conçoit des turbines pour des drones industriels ou l'aviation.
Le consortium britannique Neva Aerospace conçoit des turbines pour les drones industriels ou l'aviation. — Photo : Neva Aerospace

A l’heure où les cartes sont redistribuées dans le domaine du transport aérien de l’ouest avec l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, l’aéroport angevin enregistre deux bonnes nouvelles simultanées : l’arrivée de la filiale française du consortium britannique Neva Aerospace et l’implantation de la base maintenance Grand Ouest de Babcock.

15 salariés dans les prochaines années pour Neva Aerospace

Consortium européen basé au Royaume Uni, Neva Aerospace travaille avec des clients des secteurs de l’énergie, de la construction, du transport ou encore de l’agroalimentaire, en proposant des solutions de robots aériens autonomes. Spécialisée dans la conceptionde turbines électriques pour drones industriels ou pour l’aviation, l’entreprise va donc implanter dans un local de 300 mètres carrés, au bord de l’aéroport angevin, une unité de fabrication et d’assemblage. La filiale de Neva Aerospace, baptisée European Sustainable Propulsion (EPS), débutera ses activités dès ce mois de mars avec 5 personnes. Les effectifs pourraient être portés à 15 dans les prochaines années. Pour Robert Vergnes, le président et co-fondateur du consortium Neva Aerospace, le secteur est particulièrement porteur, et « la maîtrise de la technologie des turbines électriques qui remplaceront à terme les turbines thermiques utilisées pour assurer la propulsion des hélicoptères, des avions légers et des avions régionaux, est un enjeu capital pour le développement économique de la France et de l’Union Européenne. » Les turbines qui sortiront de l’atelier de Marcé seront 2 à 3 fois plus efficaces que les turbines électriques actuelles et seront utilisées directement par le consortium britannique ou commercialisées auprès de fabricants de drones et de plateformes aériennes, pour des poids au décollage pouvant aller de quelques kilos à 2 tonnes.  

12 hélicoptères en maintenance

Parallèlement à l’installation prochaine de Neva Aerospace et de sa filiale ESP, Angers Loire aéroport accueillera également la base de maintenance d’hélicoptères de Babcock MCS France, une société spécialisée dans les missions aériennes d’urgence. 12 des 33 hélicoptères à vocation sanitaire qui composent la flotte de Babcock seront désormais entretenus à Marcé. Ils sont affectés à différents SAMU du grand ouest, dans un rayon d’action allant de Brest à Orléans et de Rouen à Bordeaux. Depuis plusieurs années, l'entreprise Babcock MCS France est déjà présente sur le site d'Angers Loire aéroport. Elle y a établi en octobre 2014 une base de vie pour les pilotes de l’hélicoptère du SAMU du CHU d’Angers.

Le consortium britannique Neva Aerospace conçoit des turbines pour des drones industriels ou l'aviation.
Le consortium britannique Neva Aerospace conçoit des turbines pour les drones industriels ou l'aviation. — Photo : Neva Aerospace

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture