Maine-et-Loire

Réseaux

Rencontre des Entrepreneurs de France : ce qu'ont retenu les dirigeants angevins

Par Olivier Hamard, le 29 août 2019

Une trentaine de membres du Medef Anjou et une quinzaine de dirigeants adhérents du Medef choletais avaient fait le déplacement à Paris mercredi 28 et jeudi 29 août pour assister à la Rencontre des Entrepreneurs de France, organisée à l’hippodrome de Longchamp.

Plusieurs dirigeants angevins avaient fait le déplacement à Paris pour assister à la REF 2019.
Plusieurs dirigeants angevins avaient fait le déplacement à Paris pour assister à la REF 2019. — Photo : Olivier Hamard JDE

Certains, nouveaux adhérents, étaient là pour la première fois alors que d’autres sont des fidèles du rendez-vous. Pour tous, cette REF 2019, le grand raout de rentrée organisé par le Medef, a été l’occasion de rencontrer d’autres chefs d’entreprise de toute la France. Mais aussi de faire le plein d’idées, de confronter des points de vue et de nourrir sa réflexion sur des sujets d’actualité, tels que le réchauffement climatique, l’entreprise du 21e siècle ou encore « la riposte du capitalisme » face aux inégalités, thème choisi pour la seconde journée d’échanges avec de nombreuses tables rondes sur le sujet.

« Cette envie d’Europe, cela fait beaucoup de bien »

À l’issue du discours du président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux et des intervenants de la première journée, Philippe Comte, vice-président du Medef Anjou et codirigeant de Restoria (850 salariés pour 44,6 M€ de CA 2018), se montrait plutôt en phase avec les propos tenus. S’il a apprécié le discours du président du Medef, il a trouvé « exceptionnelle » l’intervention de la présidente Géorgienne Salomé Zourabichvili : « Ce type de discours et cette envie d’Europe, cela fait beaucoup de bien. L’intervention de Geoffroy Roux de Bézieux m’a aussi conforté sur les ambitions du mouvement, sur des thématiques de société qui me sont chères. Dans l’entreprise, nous sommes très engagés dans la RSE depuis déjà 2006 et on sent que le Medef est en marche sur ces questions. Je me sens aujourd’hui encore plus en phase avec le mouvement qu’il y a quelques années. »

Nourriture intellectuelle

Nathalie Grillet, quant à elle, dirigeante du cabinet angevin Capital Homme, spécialisé dans la transformation des entreprises et le management, est venue chercher lors de ces journées quelque chose de plus personnel, comme une forme de nourriture intellectuelle : « Les intervenants sont de haut niveau et j’y puise beaucoup d’idées qui enrichissent ma réflexion, des thèmes qui peuvent me servir pour entrer dans notre offre de services. C’est une manière pour moi de me régénérer et je suis souvent gonflée à bloc après ces journées. ».

Plusieurs dirigeants angevins avaient fait le déplacement à Paris pour assister à la REF 2019.
Plusieurs dirigeants angevins avaient fait le déplacement à Paris pour assister à la REF 2019. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.