Sarthe

Distribution

Pourquoi Frais Malin développe son réseau de magasins en Sarthe

Par Cédric Menuet, le 03 avril 2019

Depuis sa reprise en 2012, Frais Malin voit son activité s’envoler. L’enseigne sarthoise de déstockage de produits frais alimentaires ouvre ainsi, à la fin de l’année, au Mans, son quatrième magasin.

Depuis 2012, Philippe Froger développe l'enseigne sarthoise de déstockage alimentaire Frais Malin.
Depuis 2012, Philippe Froger développe l'enseigne sarthoise de déstockage alimentaire Frais Malin. Un quatrième magasin va ouvrir ses portes à la fin de l'année à Arnage, en périphérie du Mans. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Son affaire, Philippe Froger la qualifie volontiers d’atypique. À la tête de l’enseigne sarthoise Frais Malin, cet ancien directeur de supermarché développe, depuis 2012, son entreprise sur le créneau du déstockage de produits alimentaires frais. Une activité que l’entrepreneur a commencée en reprenant, il y a sept ans, à Noyen-sur-Sarthe, les 330 m² d’un magasin spécialisé dans la vente de marchandises fraîches, principalement issues de sinistres de transport.

« Venant de la grande distribution, j’étais armé pour porter le concept. De 800 000 euros de chiffre d’affaires à la reprise, nous sommes passés à 1,2 million l’année suivante », indique Philippe Froger. Aujourd’hui, le petit magasin du Sud-Sarthe réalise 5 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 25 personnes, contre 3 en 2012. Pour obtenir ce succès, le dirigeant de Frais Malin a su diversifier ses sources d’approvisionnement en produits frais.

Arrivage quotidien de produits frais déstockés

Ouvert en 2018, le magasin Frais Malin du Mans va réaliser 3 M€ de CA cette année.
Ouvert en 2018, le magasin Frais Malin du Mans va réaliser 3 M€ de CA cette année. - Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

« Le magasin dépendait trop des transporteurs. Nous avons rencontré des industriels de l’agroalimentaire en Pays de la Loire et Bretagne qui nous ont confié le déstockage de leurs marchandises hors contrats de date. Cela nous permet des arrivages quotidiens de produits frais. En revanche, on ne sait jamais ce que l’on va recevoir ! » Ces denrées qui arrivent à leur date de durabilité minimale (DDM) restent comestibles, mais ne peuvent plus être écoulées dans le circuit de la grande distribution, en raison de leur échéance. Elles étaient donc jetées ou déstockées à Rungis, avec un coût très important en termes de transport.

Avec son implantation proche de Sablé-sur-Sarthe, Frais Malin profite ainsi de sa proximité géographique avec les acteurs de l’agroalimentaire et de leurs transporteurs. En récupérant leurs produits frais, le déstockeur peut se permettre un décrochage au minimum de 20 à 30 % sur les prix. Conséquence, les 330 m² de Noyen-sur-Sarthe ne désemplissent pas, attirant le chaland des départements limitrophes.

Réseau de magasins

Trop petit, le magasin du Sud-Sarthe ne peut en conséquence absorber tous les flux de marchandises qui lui arrivent quotidiennement. Pour y répondre, Philippe Froger ouvre, en 2017, un nouveau point de vente, à Savigné-l’Évêque. Trois fois plus grand que le premier, il emploie 15 personnes et devrait terminer l’année sur un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros.

L’an dernier, c’est au Mans que Frais Malin s’est implanté, avec un magasin de 450 m² qui devrait réaliser 3 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année, avec 9 salariés. Enfin, au dernier trimestre 2019, l’enseigne ouvrira sa quatrième implantation à Arnage, en périphérie du Mans. Elle y exploitera une surface de vente, ainsi qu’un entrepôt logistique, lui permettant de centraliser ses stocks. Le magasin historique profitant lui aussi d’un doublement de surface.

Aujourd’hui, Frais Malin emploie 40 personnes pour un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros. « Je ne pensais pas déjà en arriver jusque là ! Notre force a été de faire accepter aux clients d’acheter à échéance des DDM. » Reste à Philippe Froger à dupliquer son modèle hors de Sarthe. Un développement qui n’est, pour l’heure, pas d’actualité.

Depuis 2012, Philippe Froger développe l'enseigne sarthoise de déstockage alimentaire Frais Malin.
Depuis 2012, Philippe Froger développe l'enseigne sarthoise de déstockage alimentaire Frais Malin. Un quatrième magasin va ouvrir ses portes à la fin de l'année à Arnage, en périphérie du Mans. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises