Maine-et-Loire

Industrie

Pour doubler son effectif saumurois, PPS mise sur la formation

Par Olivier Hamard, le 18 juillet 2019

À Saumur, PPS, une filiale du groupe familial français Ponticelli (5 000 salariés), emploie actuellement 60 personnes. L’entreprise, spécialisée dans la préfabrication et la maintenance de systèmes de tuyauterie, à 90 % dans le secteur du nucléaire, ouvre 50 nouveaux postes pour augmenter ses capacités.

PPS va former 50 personnes aux métiers de la soudure pour travailler dans ses ateliers saumurois et sur des chantiers extérieurs.
PPS va former 50 personnes aux métiers de la soudure pour travailler dans ses ateliers saumurois et sur des chantiers extérieurs. — Photo : PPS Ponticelli

PPS, filiale du groupe familial français Ponticelli (5 000 salariés dont 3 000 en France), créée à Saumur en 2009, assure la préfabrication et la maintenance de systèmes complexes de tuyauterie, essentiellement pour le secteur du nucléaire mais aussi de la pétrochimie. Dix ans après son implantation, l'entreprise, forte de soixante salariés, en recrute 50 autres, pour anticiper les commandes à venir et accroître ses capacités d’intervention sur différents sites en France.

Un recrutement sur le critère de mobilité

En temps normal, les systèmes de tuyauterie préfabriqués par PPS sont ensuite installés par d’autres unités du groupe Ponticelli, qui compte 5 000 personnes, dont 3 000 en France. Mais actuellement, la plupart des salariés saumurois interviennent sur des chantiers extérieurs. « Nous n’avons pas actuellement de préfabrication à réaliser à Saumur, précise Dominique Thomann, chef de centre de PPS. 90 % de nos collaborateurs interviennent donc en ce moment à l’extérieur, en renfort d’autres unités du groupe. Notre cœur de métier, c’est la soudure, avec des techniques et des matériaux différents, et elle peut s’effectuer ici ou directement sur le terrain. Le critère de la mobilité est donc important dans nos recrutements. » Certains salariés saumurois achèvent actuellement, par exemple, l’EPR de Flamanville, dans la Manche, et d’autres sont répartis sur différents sites en France. Mais, même si dans les ateliers l’activité est très réduite, PPS a lancé une vague de recrutement pour 50 nouveaux postes : « C’est à la fois pour renforcer les équipes sur le terrain, précise Dominique Thomann, mais aussi en prévision d’autres travaux de préfabrication à réaliser ici dans les années à venir. »

Un institut de formation à Saumur

Les éléments préfabriqués par PPS dans ses ateliers sont des réalisations importantes, pour des clients d’envergure internationale dans le secteur de l’énergie. Des commandes sur le long terme qui nécessitent des compétences spécifiques.

Dominique Thomann a intégré PPS dès sa création à Saumur en 2009.
Dominique Thomann a intégré PPS dès sa création à Saumur en 2009. - Photo : Olivier Hamard JDE

« Le besoin en qualification des personnes que nous recrutons est important, ajoute Dominique Thomann. Le groupe possède déjà son institut agréé qui forme partout en France, mais nous allons créer aussi, dans nos ateliers de Saumur, une structure de formation à nos métiers pour le secteur du nucléaire. » PPS a travaillé avec l’agence locale de Pôle Emploi pour rencontrer des candidats. La première session de formation, d’une durée de 8 mois, soit 900 heures, débute en ce mois de juillet avec 15 personnes. Soudeurs, tuyauteurs, usineurs sur commande numérique ou avec matériel portatif intégreront donc ensuite l’entreprise. « Nous proposons de vrais métiers qualifiés, complète Dominique Thomann. C’est aussi pour les futurs salariés une porte d’entrée dans le groupe. »
Avec cette importante vague de recrutement qui doublera presque son effectif, PPS compte bien aussi augmenter son chiffre d’affaires, actuellement de 5 M€. Et dans des métiers jusqu’alors très majoritairement masculins, l’entreprise aimerait bien aussi intégrer des femmes dans son effectif.

PPS va former 50 personnes aux métiers de la soudure pour travailler dans ses ateliers saumurois et sur des chantiers extérieurs.
PPS va former 50 personnes aux métiers de la soudure pour travailler dans ses ateliers saumurois et sur des chantiers extérieurs. — Photo : PPS Ponticelli

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.