Maine-et-Loire

BTP

Porté par son jeune patron, Cathelineau Habitat veut doubler son activité

Par Olivier Hamard, le 23 novembre 2018

À 26 ans, Enguérand Cathelineau a repris à la barre du tribunal l’entreprise d’isolation Rev Habitat, de la Séguinière. Il nourrit désormais de fortes ambitions - doubler l’effectif et le chiffre d’affaires - pour cette société renommée Cathelineau Habitat, désormais à Cholet.

Enguérand Cathelineau, gérant de l'entreprise Cathelineau Habitat, à Cholet.
A 26 ans, Enguérand Cathelineau a repris une entreprise en 2017 à la barre du tribunal et entend désormais la faire grandir. — Photo : Olivier Hamard - Le JDE

Enguérand Cathelineau en a eu la certitude à l’âge de 16 ans : il savait qu’un jour il reprendrait une entreprise, de préférence dans le secteur du bâtiment. Fils de médecin du Nord, le jeune homme ne s’est pourtant pas préparé pour cela : une formation d’ingénieur généraliste et des études de commerce, qu’il achève à Moscou avant de travailler deux ans au Sénégal. En décembre 2016, il décide de quitter Dakar : « Je voulais reprendre une boîte. Je trouvais dommage de créer quelque chose alors qu’un savoir-faire existait et périclitait. » Tout va alors très vite : revenu en France, il étudie de premières possibilités de reprise en février 2017. En mai, il fait une offre sur Rev Habitat : « J’avais très peu d’infos sur l’entreprise. Le 7 juin, le jugement était rendu en ma faveur, moi qui n’avais jamais mis les pieds dans un tribunal ! Le 21, on s’installait. Il y a clairement une dose d’inconscience et de folie là-dedans... », se souvient-il. Ou l’insouciance de la jeunesse peut-être…

« Je n’avais encore jamais managé personne »

Pendant plusieurs décennies, Rev Habitat avait développé la fabrication de vérandas en bois puis l’isolation par l’extérieur, avec l’exclusivité des produits de Mytral, un fournisseur de Dijon. Le jeune patron ne conservera que la seconde activité, avec 15 salariés sur les 45 encore présents avant le jugement. Il renomme l'entreprise Cathelineau Habitat. « Je n’avais jamais managé personne mais il y avait des chantiers à honorer, nous avons été contraint de démarrer tout de suite. Les salariés, pour certains de l’âge de mes parents, ont eu une forme de bienveillance, presque inconsciente. Tout était à faire et à structurer. La première année, il a fallu investir, dans de l’outillage et de nouveaux camions, informatiser l’entreprise et réorganiser les équipes. La seconde année, ce sera le développement commercial et la communication.»

Objectif : doubler le chiffre d'affaires

Après un an, l’entreprise avait déjà décroché 25 % de commandes supplémentaires et réalisé un chiffre d’affaires de 1,9 M€, à seulement 1 % de son prévisionnel. L’équipe est passée à 19 personnes et devrait atteindre les 23 en fin d’année. « Le but est de doubler l’effectif et le chiffre d’affaires dans quelques années, envisage le jeune patron, en renforçant la stratégie commerciale et le nombre d’équipes sur les chantiers, mais sans étendre notre zone d’activité. »

Bien loin des plages du Sénégal, Enguérand Cathelineau ne dort plus que cinq heures par nuit, travaille de 7 heures à 22 h 30 du lundi au vendredi. Il a même perdu quelques kilos… Mais il réserve ses week-ends aux copains et à la famille, nécessaire coupure nordiste dans sa vie de jeune entrepreneur à Cholet. Et si Cathelineau Habitat semble sur de bons rails, il ne se laisse pas pour autant griser, gardant les yeux rivés sur ses objectifs : « Ce n’est jamais gagné mais je pense que la phase de reprise est terminée. Nous entrons maintenant dans une stratégie de développement. On sort de nulle part, avec aucune structure, aucune agressivité commerciale. Mais aujourd’hui nous n'avons plus aucune raison de nous planter ! »

Enguérand Cathelineau, gérant de l'entreprise Cathelineau Habitat, à Cholet.
A 26 ans, Enguérand Cathelineau a repris une entreprise en 2017 à la barre du tribunal et entend désormais la faire grandir. — Photo : Olivier Hamard - Le JDE

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture