Le Mans

Numérique

Oohee cherche à lever des fonds pour accélerer son développement

Par Cédric Menuet, le 12 février 2019

La start-up du Mans Oohee met en relation des entreprises françaises et des expatriés francophones pour des missions ponctuelles rémunérées. Elle cherche à lever des fonds pour recruter ses premiers salariés.

Hélène Antier et Etienne Poirot-Bourdain, cofondateurs d'Oohee, au Mans.
Hélène Antier et Etienne Poirot-Bourdain ont fondé Oohee en 2017 avec Kamardine Bacar et Albéric Etienne. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Après une première levée de fonds de 105 000 euros bouclée fin 2017, Oohee remet le couvert. La start-up mancelle de mise en relation d’entreprises et d’expatriés francophones espère réunir 600 000 euros cette année. « Nous avons lancé une nouvelle opération en février pour lever 100  000 à 200 000 euros via la plateforme We Do Good. Il s'agit de financement participatif par royalties, ce qui nous évite de diluer le capital. En échange, nous reversons à nos investisseurs un pourcentage de notre chiffre d’affaires chaque trimestre durant 5 ans », explique Étienne Poirot-Bourdain, cofondateur d’Oohee. Ces fonds s’ajouteraient aux 41 000 euros levés en octobre dernier via une autre plateforme de financement participatif, Ayomi, ainsi qu’à un apport financier de 100 à 130 000 euros fourni par les quatre investisseurs de départ. « Nous comptons aussi sur Bpifrance et sur des fonds régionaux » calcule l'entrepreneur.

Premiers recrutements

Créée en septembre 2017 par Étienne Poirot-Bourdain, Hélène Antier, Kamardine Bacar et Albéric Étienne, Oohee propose aux francophones du monde entier d’entrer en relation avec des entreprises françaises pour des missions courtes, ponctuelles et rémunérées. « Des personnes peuvent être mandatées pour effectuer du sourcing, de la promotion de produits ou de la mise en relation. Cela évite aux entreprises d’envoyer quelqu’un sur place. » La start-up compte ainsi parmi ses clients aussi bien des TPE comme la créatrice de chapeaux mancelle Céline Robert, que des grands groupes tels que l'assureur MMA. Oohee qui s'appuie sur les 11 000 utilisateurs de sa plateforme dans 152 pays espère atteindre les 30 000 usagers à la fin 2019. Pour cela, la jeune pousse va recruter. Six postes seront ouverts à l’issue de ses diverses levées de fonds en ciblant des développeurs et des community managers, notamment pour toucher de futurs utilisateurs via les réseaux sociaux. « 30 % des fonds réunis seront aussi dédiés à des opérations marketing, et une partie consacrée au développement de la version 2 de notre plateforme » ajoute Étienne Poirot-Bourdain.
Pour atteindre ses objectifs, Oohee bénéficie depuis janvier de l’appui de l’accélérateur nantais de start-up ADN Booster. Cet accompagnement de six mois porte sur la stratégie de l’entreprise, ses outils marketing, son financement et les ressources humaines. Oohee en profite également pour déménager. Elle va quitter l’espace de coworking de Le Mans Innovation pour intégrer en mars les locaux de la nouvelle pépinière d’entreprises de la structure situés un étage plus haut. Des bureaux de 50 m² qui lui permettront d'intégrer ses futurs collaborateurs.

Hélène Antier et Etienne Poirot-Bourdain, cofondateurs d'Oohee, au Mans.
Hélène Antier et Etienne Poirot-Bourdain ont fondé Oohee en 2017 avec Kamardine Bacar et Albéric Etienne. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.