Industrie

NP Créations : Le pari de la production française

Par S.B., le 01 février 2013

Textile Après les parasols et les coussins, NP Créations va fabriquer des chiliennes. L'entreprise saumuroise envisage d'investir dans un nouveau site de production.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Après avoir fabriqué un million de coussins d'extérieur et de parasols en 2012, NP Créations lance une production de chiliennes. « Nous coordonnons déjà nos parasols et nos accessoires de jardin. La suite logique est d'aller sur ce produit intemporel avec les mêmes tissus », explique Franck Rizzin, le P-dg. Les premiers modèles de chaises longues en toile réalisés sur le site saumurois seront disponibles à partir du mois d'avril. Bricomarché et Système U font partie des premiers clients. Avec ce nouveau produit, NP Créations veut « se positionner, comme nous le sommes déjà pour le coussin et le parasol, en tant que fournisseur numéro un sur le marché français. Celui-ci pèse entre 1,5 et 2 millions d'euros », indique Franck Rizzin.





Dans le même temps, NP Créations se diversifie avec une gamme de gros coussins garnis de billes de polystyrène, qui s'inscrit dans l'univers du mobilier. « Ces produits très volumineux coûtent très cher à importer ». Ils représentent aujourd'hui « 15 % du chiffre d'affaires. » Parallèlement, NP Créations cherche à désaisonnaliser sa production en s'installant sur le secteur du coussin pour animaux de compagnie (5 % de l'activité actuellement).




300.000 € investis chaque année

Saisonnière, l'activité de NP Créations est également très liée à la météo. « Nous avons quinze week-ends dans l'année pour faire notre business », explique Franck Rizzin. Ainsi, après avoir connu une croissance de près de 20 % entre 2010 et 2011, la PME a enregistré une légère baisse de son chiffre d'affaires en 2012 (6,4 contre 6,7 millions d'euros). Principale explication : le printemps pluvieux. Pour 2013, le chiffre d'affaires pourrait être « similaire à 2011 », si les conditions météo ne viennent pas perturber l'activité. Quatre ans et demi après avoir fait le pari du made in France en reprenant, avec plusieurs investisseurs, l'entreprise (ex-Neyrat Peroni

e) à la barre du tribunal de commerce, Franck Rizzin démontre qu'une production française peut redevenir compétitive. Et cela même auprès de la grande distribution, puisque l'entreprise est présente « dans plus de 80 % des enseignes de la grande distribution et de la distribution spécialisée ». Pour faire face à la concurrence européenne et asiatique, NP Créations « compense le coût des métiers de la main par un investissement constant : chaque année, 100.000 € sont consacrés à l'amélioration de l'outil industriel et 200.000 € à la création ».




Nouvelle usine

Et Franck Rizzin veut se donner les moyens de continuer dans cette voie puisqu'il réfléchit à la construction d'une nouvelle usine. Depuis sa création en 1971, l'entreprise (Plasticentre à l'origine) a vu le nombre de ses bâtiments augmenter au fur et à mesure de ses besoins. Ils sont aujourd'hui neuf, pour 22.000 m² de surface totale. Elle a désormais besoin « de rationaliser ». L'investissement pourrait avoisiner les six millions d'euros. Franck Rizzin veut rester à proximité du site actuel : « Je me vois mal partir et perdre la compétence des couturières et des équipes dans les bureaux. » La prise de décision devrait intervenir « dans les deux ans au maximum ».

NP Créations



(Allonnes) P-dg : Franck Rizzin 48 permanents et 31 saisonniers (à la mi-janvier 2013) Tél. : 02 41 53 52 52 www.npcreations.fr

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition