Le Mans

Numérique

Neuralia met l'intelligence artificielle à portée des entreprises

Par Cédric Menuet, le 05 février 2019

Au Mans, Neuralia s'appuie sur l'intelligence artificielle pour automatiser des tâches administratives et commerciales répétitives. Une technologie que la start-up veut rendre accessible aux PME.

Vincent Porte et Amaury Leproux, fondateurs de Neuralia, et Pierre Cartier, spécialiste en intelligence artificielle.
Vincent Porte et Amaury Leproux, fondateurs de Neuralia, ont intégré à la start-up Pierre Cartier, jeune diplômé en intelligence artificielle de l'Université du Mans. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Les créateurs

Vincent Porte et Amaury Leproux sont des start-uppers chevronnés. Avant de se lancer dans le développement de Neuralia, le duo a fait individuellement ses armes en créant plusieurs start-up au Mans, comme Sonetin et Speakly.

La création de leur entreprise Neuralia est née d’un constat sur la méconnaissance de l’intelligence artificielle. Une technologie qu’ils ont tenté de vulgariser, en donnant plusieurs conférences sur le sujet à l’été 2017. L’expérience les poussant à placer cette technologie au cœur de leur projet d’entreprise. Avec Neuralia, ils proposent ainsi d’automatiser certaines tâches administratives et commerciales répétitives, grâce à l’apprentissage automatique. Nourri de données statistiques, l’outil informatique est en mesure de résoudre des tâches complexes redondantes.

Le concept

C’est d’abord sur l’émission de devis que se sont penchés les deux créateurs. « L'un de nos clients imprimeurs mobilise 5 personnes à la réalisation de devis, qui, à 80 %, sont perdants. Nous avons automatisé ce process avec l’intelligence artificielle, ce qui nous permet de le dupliquer pour d’autres imprimeurs et même pour d’autres secteurs d’activité », explique Vincent Porte. Ainsi, Neuralia équipe le bailleur social Sarthe Habitat d’un outil de prédiction de vacance des logements, afin d’optimiser son parc locatif.

« On cible principalement une clientèle d’entreprises régionales. Nous travaillons actuellement avec cinq clients sarthois. » En parallèle, Neuralia développe Skwych. Un outil de démarchage commercial sur le réseau social Instagram, l'une des plateformes web les plus fréquentées. Avec Skwych, la start-up du Mans propose aux entreprises et commerçants d’automatiser leurs publications et leurs discussions en ligne avec de potentiels clients. « Instagram permet de capter des prospects très qualifiés et de les intéresser à un produit via la discussion en ligne. Là encore, le process se duplique sur d’autres secteurs. »

Les perspectives

Skwych fonctionne par abonnement mensuel, une récurrence sécurisante pour la start-up. Accessible en ligne, la plateforme trouve même une audience internationale. Sur son outil d’automatisation de tâches administratives, Neuralia lance également ses premières actions marketing. Employant deux salariés, Vincent Porte et Amaury Leproux ambitionnent de se développer en Europe, profitant des possibilités de duplication des process d’automatisation de ses solutions. « Skwych ne nécessite aucune intervention de notre part. Cela nous évite de fournir une aide personnalisée qui aurait un coût important sans être automatisable. Notre objectif étant aujourd’hui d’atteindre la rentabilité de nos produits. »

Vincent Porte et Amaury Leproux, fondateurs de Neuralia, et Pierre Cartier, spécialiste en intelligence artificielle.
Vincent Porte et Amaury Leproux, fondateurs de Neuralia, ont intégré à la start-up Pierre Cartier, jeune diplômé en intelligence artificielle de l'Université du Mans. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises