Sarthe

Distribution

Néomouv’ s’essaie à la vente en ligne de vélos électriques

Par Cédric Menuet, le 11 septembre 2020

Le concepteur sarthois de vélos à assistance électrique (VAE) Néomouv’ signe un partenariat avec le service de livraison de repas Uber Eats comme prescripteur pour équiper ses livreurs. Des vélos que Néomouv’ leur vend en ligne à un tarif préférentiel, sur le modèle des offres que l’entreprise propose déjà à des clients tels EDF.

Philippe Vaxelaire, président de Néomouv', à La Flèche.
Président de Néomouv', à La Flèche, Philippe Vaxelaire développe la vente en ligne de vélos à assistance électrique. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Néomouv’ s’essaie au commerce électronique. Basée à La Flèche (Sarthe), l’entreprise de conception de vélos à assistance électrique (VAE) lance ses premières offres de ventes en ligne à travers son site marchand neomouv.bike. Pourtant, pas question pour cette PME forte d’une vingtaine de salariés de commercialiser en direct ses produits. « Ce n’est pas notre vocation. Mais compte tenu de l’engouement pour le vélo électrique, nous devons être présents sur ce canal de distribution en le mettant à disposition de nos revendeurs », explique Philippe Vaxelaire, président de Néomouv’. L’entreprise cible ainsi une clientèle de grandes entreprises et collectivités auxquelles elle propose ses VAE à des tarifs préférentiels. Les acheteurs intéressés allant ensuite retirer leur monture chez un revendeur de la marque sarthoise. Une démarche que Néomouv’ a initié en début d’année avec EDF, et récemment avec la Communauté de communes du Pays fléchois.

Un partenariat avec Uber Eats

La PME fléchoise vient également d’ajouter dans sa musette la plateforme de livraison de repas à domicile Uber Eats, qui va ainsi proposer à ses livreurs français d’acquérir un VAE en bénéficiant d’une remise de prix. Un dispositif qui, selon Philippe Vaxelaire, intéresse d’autres sociétés françaises.

Bien qu’elle ne se fixe pas d’objectif sur ses ventes en ligne, Néomouv’ profite à plein de l’engouement pour le vélo électrique. Une tendance qui s’affirme depuis mai et la levée de la période de confinement. « Durant deux mois, nous n’avons pratiquement rien vendu. La demande a explosé lors du déconfinement, à tel point que fin août nous étions à 25 % d’activité supplémentaire comparé à l’an dernier », souligne le chef d’entreprise.

De quoi remettre en selle l’entreprise qui a connu une année 2019 en demi-teinte avec 7 000 VAE commercialisés contre 8 000 un an auparavant, pour un chiffre d’affaires de 8,2 millions d’euros. Si Néomouv’ garde son coup de pédale dans les prochains mois, Philippe Vaxelaire table sur la vente de 10 000 vélos en 2020, avec un chiffre d’affaires proche des 10 millions d’euros.

Philippe Vaxelaire, président de Néomouv', à La Flèche.
Président de Néomouv', à La Flèche, Philippe Vaxelaire développe la vente en ligne de vélos à assistance électrique. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail