Réseaux

Mécèn'elite Anjou : Soutien aux sportifs de haut niveau

Par S.B., le 01 février 2013

À travers le nouveau fonds de dotation Mécèn'elite Anjou, des chefs d'entreprise s'engagent dans l'accompagnement extra-sportif d'athlètes du Maine-et-Loire.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le département de Maine-et-Loire innove encore en matière de mécénat. Alors qu'il a déjà été le berceau d'une nouvelle forme de mécénat collectif et territorial à travers la fondation Mécène et Loire (initiative de la CCI rassemblant 24 chefs d'entreprise et dont la deuxième version devait être lancée fin janvier), il voit aujourd'hui naître Mécèn'elite Anjou. Cette fois, c'est de mécénat de compétence dont il s'agit. Partant du constat que le mécénat avait encore peu sa place dans le monde du sport, le comité consultatif, composé des membres fondateurs (Pierre Maire, Stéphane Martinez, Marie-Claude Monnier, Jacques Burel et Mécène et Loire), mais aussi de personnalités du monde sportif, planchent depuis un an sur le sujet.




Du début de carrière à la reconversion

Adossé à la fondation, ce fonds de dotation veut être un facilitateur dans la vie du sportif de haut niveau et un accompagnateur afin de lui permettre d'exercer sa discipline dans les meilleures dispositions possible. Son but est de mettre le sportif en relation avec les entreprises et les partenaires du territoire dont il a besoin tout au long de sa carrière. « Le réseau d'entreprises que nous représentons, à travers la CCI et Mécène et Loire, élargi au plus grand nombre, peut tout à fait répondre aux demandes des athlètes dans leur vie extra-sportive », constate Pierre Maire, le président de Mécèn'elite Anjou. Cet accompagnement s'adresse aussi bien au sportif en début de carrière qu'à l'athlète en reconversion. Il s'adresse au licencié, mais aussi à celui qui souhaite intégrer un club du Maine-et-Loire.




Formation, emploi et développement personnel

Le spectre des aides possibles est large. Elles concernent aussi bien la formation (formation initiale sous statut scolaire ou d'apprenti, formation continue...), l'emploi (stage en entreprise, job d'été, recrutement aménagé permettant de dégager du temps pour les compétitions...) que le développement personnel (bilan de compétence, Validation des acquis de l'expérience...) Au sein d'une entreprise, « la présence d'un sportif peut être un moteur », rappelle Pierre Maire. Cela peut se concrétiser à la fois dans la communication interne, l'image de marque... « Il s'agit aussi d'aider le monde du sport en général, souligne Pierre Maire. Il pe

ut arriver qu'un club ne puisse pas faire venir un athlète simplement parce qu'il n'a pas pu continuer ses études ou que son conjoint n'a pas trouvé d'emploi. »




Des sportifs portés par leur club

Le dispositif est ouvert aux sportifs de haut niveau (au minium niveau national) du Maine-et-Loire, portés par leur club. Le dossier doit être déposé conjointement. Quarante-cinq disciplines sportives sont concernées. L'action de Mécèn'elite Anjou se rapproche d'une autre initiative : le Parcours athlète emploi, soutenu par la fondation Groupe Adecco, qui accompagne la reconversion professionnelle d'athlètes olympiques en France.

Mécèn'elite Anjou



www.meceneliteanjou.fr

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail