Sarthe

Industrie

MC Vulca solidifie sa croissance dans l'Ouest

Par Cédric Menuet, le 26 mars 2019

Spécialisé dans l’installation et la maintenance de bandes transporteuses en caoutchouc, MC Vulca profite de son développement en Bretagne. La PME sarthoise va ainsi doubler de surface à la fin de l’année, en s’offrant un nouveau site de production près du Mans.

Convoyeur à bande
MC Vulca s'est spécialisé dans l'installation et la maintenance de bandes transporteuses en caoutchouc pour les secteurs des carrières et de l'agroalimentaire. — Photo : Pixabay - c.c.

Fin 2019, MC Vulca et ses 20 salariés prendront réception de leur nouveau bâtiment de Saint-Saturnin, en périphérie du Mans. Un site de 1 350 m² que le spécialiste de la bande transporteuse en caoutchouc fait actuellement construire, à quelques centaines de mètres des 700 m² de son atelier actuel. Un doublement de surface chiffré à 1,1 million d’euros. « Nous avions la volonté de rester proche de l’autoroute et d’éviter un déménagement éloigné pour les salariés. C’était également nécessaire pour répondre à un besoin de confort pour les équipes et à la croissance de l’entreprise », explique Hervé Le Texier, dirigeant de l’entreprise.

MC Vulca a réalisé 4,1 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, par ses prestations de maintenance et d’installation de bandes en caoutchouc pour convoyeurs industriels. MC Vulca intervient en effet dans le Grand Ouest, sur un axe allant de Chartres à Brest, et compte parmi ses clients des donneurs d’ordres issus de l’agroalimentaire sarthois tels que LDC ou encore Socopa, ainsi que des spécialistes nationaux des travaux publics comme Eurovia et Colas.

Développement breton

Hervé Le Texier, dirigeant de MC Vulca.
Hervé Le Texier, dirigeant de MC Vulca. - Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Créée par Hervé Le Texier en 2007, à la suite des rachats des fonds de commerce du mayennais Vulca Ouest et du sarthois Touraine Caoutchouc, MC Vulca trouve un nouveau souffle dans le domaine des carrières de pierre. « Nous avons remporté un marché en Bretagne. Localement, le secteur est porteur localement avec l’importante concentration de carrières », indique le chef d’entreprise.

Une agence locale a ainsi été ouverte à Montauban-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine, en 2015 permettant à MC Vulca de rayonner sur l’ensemble de la région. « Dans notre métier, nous devons répondre dans un rayon de 150 kilomètres pour assurer nos prestations de service. D’où la nécessité d’être implanté en Bretagne. » Ainsi, la PME sarthoise a vu son chiffre d’affaires passer de 3,4 millions à 4,1 millions d’euros entre 2017 et 2018. « Le développement de la Bretagne nous a permis d’atteindre notre vitesse de croisière », appuie Hervé Le Texier.

Création d’un emploi par an

Forte de sa croissance, MC Vulca va accompagner son déménagement d’investissements dans de nouveaux matériels. Côté emploi, l’entrepreneur sarthois annonce recruter une personne en moyenne chaque année. « Nous sommes 20 aujourd’hui, contre 10 il y a 10 ans. En revanche, pour embaucher, il n’y a ni école, ni personnel qualifié sur le marché. Nous formons en interne. »

Un métier de vulcanisateur méconnu et difficile à valoriser pour le dirigeant qui souhaiterait pourtant susciter des vocations. Malgré ces difficultés, Hervé Le Texier songe néanmoins à élargir son horizon. « Nous avons acquis dans le domaine de la bande transporteuse d’autres compétences liées au caoutchouc que l’on peut dupliquer dans d’autres secteurs. » De quoi solidifier l’avenir de la PME de Saint-Saturnin.

Convoyeur à bande
MC Vulca s'est spécialisé dans l'installation et la maintenance de bandes transporteuses en caoutchouc pour les secteurs des carrières et de l'agroalimentaire. — Photo : Pixabay - c.c.