Le Mans

Événement

L’intelligence artificielle au cœur du débat chez les DCF sarthois

Par Cédric Menuet, le 12 septembre 2019

La section sarthoise du mouvement des Dirigeants commerciaux de France (DCF) organise, le 23 septembre, au Mans, une conférence sur le thème de « La place de l’homme face à l’intelligence artificielle ». Luc Ferry et Stéphane Mallard apporteront leur éclairage.

Patrick Boutevin, vice-président, et Patrick Roseleur, président des DCF Sarthe.
Patrick Boutevin, vice-président, et Patrick Roseleur, président des DCF Sarthe. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Pour leur soirée Prestige annuelle, les DCF (Dirigeants commerciaux de France) sarthois lancent la réflexion sur « La place de l’homme face à l’intelligence artificielle », avec une conférence organisée le lundi 23 septembre prochain au Palais des congrès du Mans. Une thématique que le réseau local a pourtant déjà exploitée lors de sa dernière grand-messe, en 2018. « Effectivement, la conférence de Stéphane Mallard, l’an dernier, a été une prise de conscience sur l’impact de l’intelligence artificielle sur la fonction commerciale. Elle avait laissé un goût d’inachevé », souligne Patrick Roseleur, président des DCF Sarthe.

Pour aller plus loin cette année, les dirigeants commerciaux de la Sarthe réinvitent l’entrepreneur et conférencier Stéphane Mallard, qui débattra avec le philosophe et écrivain Luc Ferry. « Il nous apportera la vision humaniste sur ce thème de la place de l’homme dans ce nouvel environnement. Pour une petite association comme la nôtre, c’est un beau challenge d’inviter ces deux pointures », ajoute le vice-président des DCF sarthois, Patrick Boutevin.

Objectif 80 adhérents pour les DCF sarthois

Actifs en Sarthe depuis 1956, les DCF comptent localement 65 adhérents. Des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité, mais aussi des cotisants issus de professions libérales, représentant ainsi 2 000 salariés dans le département.

Tous les mois, les membres se retrouvent pour une visite d’entreprise avec présentation de sa stratégie commerciale. Des petits-déjeuners focalisés sur une thématique propre, ainsi que des conférences tout au long de l’année, rythment l’agenda des DCF. « Nous avons un taux de renouvellement de nos membres de 80 %, souligne Patrick Roseleur. Notre objectif est d’atteindre les 80 adhérents en 2020. » Une démarche qui s’inscrit dans le plan d’action national « Cap 3 000 » du mouvement, qui vise à fédérer 3 000 membres dès l’an prochain, contre 2 500 actuellement.

Patrick Boutevin, vice-président, et Patrick Roseleur, président des DCF Sarthe.
Patrick Boutevin, vice-président, et Patrick Roseleur, président des DCF Sarthe. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.