Maine-et-Loire

Agroalimentaire

L’huilerie la Tourangelle signe un contrat avec un distributeur chinois

Par Olivier Hamard, le 05 décembre 2019

Un an et demi après l’incendie qui a ravagé son usine de Neuillé, près de Saumur, l’huilerie la Tourangelle s’installera dès janvier prochain dans un nouveau site, proche de celui qu’elle occupait auparavant. En attendant, la PME saumuroise vient de signer un contrat de partenariat avec un distributeur d’état chinois.

La Tourangelle a signé un contrat prometteur avec le distributeur d'état chinois CSFA.
La Tourangelle a signé un contrat prometteur avec le distributeur d'état chinois CSFA. — Photo : Olivier Hamard JDE

Parmi les PME touchées par un sinistre d’ampleur, peu se relèvent de cette manière. Début juin 2018, un incendie détruisait totalement l’usine de la Tourangelle, près de Saumur. Quelques mois plus tard, l’entreprise redémarrait sa production sur un autre site, lançait parallèlement la construction d’une nouvelle usine qu’elle intégrera le mois prochain et reprenait rapidement sa croissance. Elle devrait terminer l’année avec un chiffre d’affaires de 18 M€, contre 16 l’an dernier. Et surtout, elle vient de signer un contrat qui lui ouvre plus grand encore les portes du marché chinois, qu’elle avait déjà abordé il y a quelques années avec un premier distributeur

Un objectif ambitieux

Une délégation chinoise a fait le déplacement à Saumur pour découvrir les installations actuelles de la Tourangelle, provisoires, et surtout mesurer les process et les capacités de production dont elle disposera dans sa future usine. À la tête de cette délégation, Qingyon Zhao, le président du groupe CSFA, un distributeur d’état chinois qui pèse 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, venu signer un contrat d’exclusivité avec la PME saumuroise pour la fourniture d’huiles, majoritairement de noix. Derrière ce contrat, c’est pour la Tourangelle la promesse d’un marché conséquent : « Jusqu’à présent, précise son directeur général Maxime Kohlmeyer, nous étions présents en Chine avec un autre distributeur, et nous réalisions 3 millions d’euros de chiffre d’affaires là-bas. Avec ce contrat, nous devrions dépasser les 10 millions d’euros en 2020 en Chine, avec un objectif ambitieux de plusieurs dizaines de millions d’ici quelques années. » CSFA va ainsi introduire sur le marché chinois en exclusivité les produits de la Tourangelle, qui seront tous fabriqués dans la nouvelle usine saumuroise de Neuillé. Pour le président de la holding chinoise Qingyon Zhao qui distribue déjà des produits français, les huiles de la Tourangelle devrait rencontrer leur public : « En Chine, l’huile de la Tourangelle, c’est un peu comme les produits de la marque Louis Vuitton. » 

Une production accrue

Pour cela, l’huilerie saumuroise devra augmenter sa production, ce qu’elle a déjà prévu dans les nouveaux locaux qu’elle intégrera en deux temps : fin janvier pour les parties administratives, logistique et conditionnement et en mars pour la production.

Maxime Kohlmeyer peut avoir le sourire: le dirigeant de la Tourangelle vient de signer un contrat conséquent avec la Chine et les travaux de la future usine s'achèvent
Maxime Kohlmeyer peut avoir le sourire: le dirigeant de la Tourangelle vient de signer un contrat conséquent avec la Chine et les travaux de la future usine s'achèvent - Photo : Olivier Hamard JDE

Un échelonnement qui permettra de produire plus dans les premiers mois de l’année pour anticiper le déménagement des machines au printemps. Déjà, juste avant l’incendie, la Tourangelle avait commandé une machine pour accroître sa production. Celle-ci vient s’ajouter à celles dont elle disposait auparavant et lui permet de sortir beaucoup plus de produits. Le chantier de la nouvelle usine s’achève et le bâtiment sera livré en cette fin de mois. La Tourangelle a investi 10 M€ au total dans ce projet, 6,2 pour le foncier et le bâti et 3,8 en équipements et machines. « Nous allons passer un véritable cap dans l’industrialisation, explique Maxime Kohlmeyer. Nous disposerons de 7 200 mètres carrés contre 3 200 auparavant, même si avant l’incendie nous avions prévu une extension. Ici nous disposons de 40 000 mètres carrés de terrain, ce qui nous permet de nous agrandir le jour où nous en aurons besoin. Mais déjà, nous ne serons pas au maximum de l’usine que nous allons intégrer, car elle est dimensionnée pour accueillir une production plus importante. »

Le 21 janvier, le déménagement de la Tourangelle dabs ses nouveaux locaux débutera, à quelques centaines de mètres du site qu’elle possédait il y a encore un an et demi et dont il ne reste aujourd’hui plus rien. L’entreprise saumuroise s’y installera avec en poche un contrat conséquent avec la Chine, qui lui laisse entrevoir, après l’incendie qui l’a touchée, de belles perspectives. En plus de ce contrat, la PME saumuroise a même renforcé sa présence asiatique, avec l’ouverture d’une agence commerciale à Hong Kong à la fin de l’été.

La Tourangelle a signé un contrat prometteur avec le distributeur d'état chinois CSFA.
La Tourangelle a signé un contrat prometteur avec le distributeur d'état chinois CSFA. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail