Maine-et-Loire

Industrie

Les vérins électriques de Linak France à la conquête de nouveaux marchés

Par Olivier Hamard, le 02 septembre 2020

Linak France, basé dans le Maine-et-Loire, est la seule entreprise de l’Hexagone sur le marché des vérins électriques. Face à la concurrence étrangère, la filiale du groupe familial danois Linak, leader mondial de ce secteur, veut proposer ses produits à une clientèle encore plus variée.

Les fabricants de lits médicalisés représentent 40% des marchés de Linak France.
Les fabricants de lits médicalisés représentent 40% des marchés de Linak France. — Photo : Olivier Hamard JDE

Pendant la crise sanitaire et le confinement, la variété des marchés de Linak France, à Beaucouzé (49), lui a permis de limiter la casse. L’entreprise spécialisée dans les vérins électriques a en effet compensé l’arrêt des commandes d’une partie de sa clientèle, en se concentrant pour son marché principal, celui des lits médicalisés, qui représente en temps normal 40 % de son chiffre d’affaires de 25 millions d’euros. « De mars à juin, complète Verner Hansen, directeur général de Linak France, nous avons livré des systèmes pour plus de 30 000 lits médicalisés, soit 50 % de plus que l’an dernier à la même période. Si l’activité a été beaucoup plus réduite sur nos autres segments, nous n’avons ainsi perdu que 10 % sur ces trois mois par rapport à 2019. Et depuis le mois de juillet, les commandes sont reparties puisque nous sommes 10 % au-dessus de l’an passé. »

Une vingtaine de produits adaptés à de nombreux secteurs

La variété des marchés de Linak France, qui travaille exclusivement avec des industriels sur le territoire national, lui laisse aussi entrevoir des perspectives très encourageantes.

Verner Hansen dirige Linak France à Beaucouzé depuis 2003.
Verner Hansen dirige Linak France à Beaucouzé depuis 2003. - Photo : Olivier Hamard JDE

« L’utilisation de vérins électriques s’est beaucoup diversifiée depuis une vingtaine d’années et intéresse de nombreux fabricants dans un tas de secteurs, précise Verner Hansen. Outre les lits médicalisés, on retrouve nos produits chez des fabricants de mobiliers de bureau, de matériel médical, de lits de confort, de pergolas ou dans différents secteurs de l’industrie. » L’entreprise angevine, qui emploie 20 personnes, travaille en direct avec ses clients français, en lui proposant une gamme d’une vingtaine de produits fabriqués par le groupe danois (2 400 salariés, 600 M€ de CA), qui possède deux usines en Europe, au Danemark et en Slovénie. « À 80 %, les vérins qui nous arrivent standards de notre maison mère sont adaptés pour nos clients, précise Verner Hansen ».

70 % du marché français

Initialement créée à Beaucouzé en 1995, Linak France employait alors trois personnes. Le groupe danois avait souhaité à l’époque implanter sa filiale hexagonale non loin de ses clients fabricants de lits médicalisés, alors en Vendée, en Bretagne et en Touraine.

Depuis, l’entreprise a investi de nouveaux marchés dans toute la France, dans des secteurs très divers. L’intégration de l’électronique dans les vérins lui a aussi ouvert de nouveaux horizons. Elle travaille aujourd’hui aussi bien que pour le constructeur vendéen de bateaux Beneteau que pour un cuisiniste alsacien, qui a créé un mobilier réglable électriquement en hauteur ou encore pour son voisin Pack’R, à Beaucouzé, qui fabrique des machines de remplissage de liquides spécifiques. « Avec près de 600 clients par an, nous avons environ actuellement 70 % du marché français sur nos différents segments, indique Verner Hansen, mais ce sont pour beaucoup des secteurs en devenir. Le mobilier réglable chez les cuisinistes en est à ses débuts, les lits de confort ont connu une progression avec le confinement et beaucoup d’autres secteurs vont se développer. De plus, sur le plan environnemental, les fabricants s’orientent aujourd’hui vers des vérins électriques plutôt qu’hydrauliques ou pneumatiques. »

L’an passé, pour franchir un nouveau cap, Linak France a recruté ses deux premiers ingénieurs, pour proposer l’adaptation de ses produits dans des secteurs où elle est encore peu présente, comme celui des engins de manutention par exemple. À plus long terme, l’entreprise voudrait aussi s’ouvrir à l’export, en travaillant avec les autres filiales de Linak installées en Espagne et en Italie. L’objectif pourrait être d’aller chercher de nouveaux marchés au Maghreb, où le groupe est encore peu présent.

Les fabricants de lits médicalisés représentent 40% des marchés de Linak France.
Les fabricants de lits médicalisés représentent 40% des marchés de Linak France. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail