Automobile

Les scooters du nancéien Red Electric vont doper la croissance du sarthois Chastagner

Par Rémi Hagel, le 10 décembre 2021

L'équipementier Chastagner, basé à La Ferté-Bernard dans la Sarthe, va assembler de nouveaux scooter électriques pour le constructeur Red Electric (Nancy), qui relocalise ainsi son activité en France. Chastagner prévoit un retour de la croissance et va monter un nouveau site de 4 000 m2 au Mans d'ici 2023.

"Nous sommes sur une très bonne dynamique de prises de commande sur les secteurs du luxe et des nouvelles mobilités" expose le président de Chastagner, Christophe Camaret.
"Nous sommes sur une très bonne dynamique de prises de commande sur les secteurs du luxe et des nouvelles mobilités" expose le président de Chastagner, Christophe Camaret. — Photo : Cédric Menuet

L'équipementier Chastagner (15 M€ de CA en 2021, 150 salariés), basé à la Ferté-Bernard et au Mans, va assurer l'assemblage des nouveaux maxi-scooters électriques de la gamme Model E de l'entreprise nancéienne Red Electric (50 salariés, 1,08 million d'euros de CA en 2019). Spécialiste des scooters électriques pour professionnels, l'entreprise va ainsi relocaliser cette activité qui s'effectuait jusqu'à présent en grande partie en Asie. "Nous révisons l'intégralité de notre supply-chain en circuits aussi courts que possible. Car, selon nous, un constructeur français ne peut être produit qu'en France !" commente Bertrand de La Tour d'Auvergne, directeur général de RED Electric Group.

Le Maxi-Scooters Model E de RED Electric. A terme, il sortira 10 000 unités par an des ateliers de Chastagner, au Mans.
Le Maxi-Scooters Model E de RED Electric. A terme, il sortira 10 000 unités par an des ateliers de Chastagner, au Mans. - Photo : RED Electric

Une deuxième usine au Mans

Pour Chastagner, l'objectif affiché sera de produire 10 000 scooters par an. La production des premières séries démarrera en juin 2022. Cette sous-traitance pour Red Electric sera assurée sur le site du Mans (25 salariés) dans les 3 000 m2 de locaux entrés en service fin 2019. Ce site d'assemblage assure des prestations pour d'autres clients. Deux nouveaux programmes d'assemblage de séries sur de la petite mobilité vont démarrer en 2022. Avec celle de Red Electric, elles participeront à un retour de croissance pour l'entreprise qui envisage de créer 20 postes dans les 18 mois. Il est également prévu de faire sortir de terre une nouvelle usine de 4 000 m² au Mans. Celle-ci sera construite pour le deuxième semestre 2022.

Objectif : 20 millions d'euros en 2022

Chastagner a été crée en 1947 par le père de l'actuel dirigeant, Christophe Camaret. L'entreprise a connu une croissance ces dernières années (CA de 14,5 M€ en 2017, 17,6 M€ en 2019), avant de pâtir de la crise. Elle termine 2021 avec un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros, contre 17 millions d'euros en 2020, mais envisage d'atteindre 20 millions d'euros en 2022. " Nous avons connu un ralentissement des activités de sous-traitance industrielle, mais nous sommes sur une très bonne dynamique de prises de commande sur les secteurs du luxe et des nouvelles mobilités", expose Christophe Camaret.

Equipementier, Chastagner décline ses activités en trois domaines : l'ingénierie produit, l'assemblage de petites séries, et la sous-traitance industrielle en mécanique de précision, pour les domaines de l'aéronautique, de l'automobile, du luxe. Sur les mobilités, l'entreprise produit des véhicules de loisirs outdoor (vans), et des véhicules de mobilité urbaine. Ceux de RED Electric s'inscrivent dans cette catégorie. "Ces scooters sont les seuls véhicules légers électriques permettant de transporter deux personnes et leurs bagages sur plusieurs dizaines de kilomètres, voire plusieurs centaines selon le nombre de batteries embarquées. Ils sont ainsi adaptés à la ville dans un usage quotidien mais permettent également de sortir sur les voies rapides, en dehors des agglomérations", assure Valentin Dillenschneider, président et fondateur de RED Electric Group.

Red Electric espère bénéficier de la prime de 6 000 € proposée aux particuliers par le gouvernement pour l'achat d'un scooter électrique pour augmenter ses ventes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition