Maine-et-Loire

Commerce

Les sabots d’AJS poursuivent leur marche en avant

Par Olivier Hamard, le 15 septembre 2022

Installée depuis mai 2022 dans ses nouveaux locaux à Sèvremoine, l’entreprise AJS, qui conçoit et commercialise des chaussants et gants de jardins, va pouvoir poursuivre son essor en France et à l’étranger où elle réalise depuis quelques années plus de la moitié de son chiffre d’affaires.

Jérôme Subileau (président) et Julien Humeau (directeur général) ont repris en 2015 l’entreprise AJS fondée en 1989 par Guy Toulat et Alain Humeau.
Jérôme Subileau (président) et Julien Humeau (directeur général) ont repris en 2015 l’entreprise AJS fondée en 1989 par Guy Toulat et Alain Humeau. — Photo : Olivier Hamard

Avec une année de retard en raison de la crise sanitaire et de la nécessité d’adapter l’implantation à la présence d’une espèce protégée sur le site, l’entreprise AJS s’est installée au mois de mai 2022 dans ses nouveaux locaux à Sèvremoine. Des espaces de bureau et de stockage d’une superficie totale de 10 500 m2, dont 9 000 m2 d’entrepôts, qui permettent de concentrer en un même lieu les activités de l’entreprise, auparavant trop à l’étroit dans la commune de Saint-Germain-sur-Moine, au point d’avoir dû à une période répartir ses stocks dans quatre lieux différents. "Nous avions auparavant plus de surface avec 12 000 m2, confie Jérôme Subileau, président d’AJS, mais beaucoup moins exploitable. Nous disposons maintenant d’une capacité de 12 000 palettes contre 7 500 dans les anciens locaux." Pour disposer de ces nouveaux locaux dont le chantier avait été lancé début 2020, l’entreprise a investi 9,3 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros pour le bâtiment et le reste pour son aménagement.

4,5 millions de produits expédiés chaque année

Sous sa marque Blackfox, AJS, commercialise chaque année 2 millions de paires de chaussants (sabots, bottes, mi-bottes) et 1,2 million de paires de gants de jardin. S’y ajoutent des thermomètres, des chapeaux ou d’autres accessoires liés au jardin. Au total, l’entreprise de 80 personnes, dont 50 sur le site et une trentaine de commerciaux en France et à l’étranger, expédie chaque année 4,5 millions de produits. Dessinés et conçus dans les Mauges puis fabriqués en Asie, en Europe et un peu en France, ils sont livrés à des enseignes de bricolage, de jardinage ou à des magasins de coopératives agricoles. Dans 25 pays dont huit sont significatifs, complète Julien Humeau, directeur général d’AJS, comme l’Allemagne, la Belgique, l’Autriche ou l’Italie. Nous avons 6 500 magasins clients, dont 3 200 en France, et depuis 2020, le chiffre d’affaires à l’export dépasse celui réalisé dans l’hexagone." Un chiffre d’affaires passé de 23 millions d’euros en 2020 à 30 millions d’euros en 2021 et qui devrait être sensiblement identique cette année, porté par l’engouement du grand public pour le jardin. Engouement auquel répond aussi AJS d’une autre manière depuis mai 2021, avec l’ouverture d’un site de vente en ligne.

Des sabots made in Mauges

À partir de janvier 2023, AJS proposera une nouvelle gamme de produits fabriqués en France. Jérôme Subileau s’est en effet associé à un ancien cadre de l’entreprise pour créer, dans les anciens locaux de Saint-Germain-sur-Moine, l’Atelier Insolite. "Nous avons fait l’acquisition d’une machine à injecter pour fabriquer des sabots en caoutchouc synthétique, précise le dirigeant. Le but est de produire en France et de développer une filière de recyclage. Nous utiliserons 10 % de matière recyclée avec l’objectif d’atteindre 30 % en 2024." L’usine pourra produire 1 000 paires de sabots par jour et mise sur le local, avec une matière première fournie par MCPP, à Tiffauges (Vendée) et des moules fabriqués par l’entreprise Botemo, dans la commune voisine de Roussay. Avec le souhait de produire aussi pour d’autres clients, désireux d’ajouter à leur catalogue des articles made in France.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition