Sarthe

Sport

Les Gazons de France (RAGT) vont fournir les terrains du Centre national de rugby

Par Rémi Hagel, le 30 mai 2022

Grâce à un partenariat avec la Fédération française de rugby, Les Gazons de France deviennent fournisseur officiel du Centre national de rugby pour trois ans. À l’approche du Mondial 2023, c’est une belle opération pour cette filiale sarthoise de l’occitan RAGT Semences. De quoi renforcer sa croissance.

Les Gazons de France poussent déjà sur plusieurs terrains d’équipes de niveau national, ici à Rodez.
Les Gazons de France poussent déjà sur plusieurs terrains d’équipes de niveau national, ici à Rodez. — Photo : Les Gazons de France

Installée près du Mans, l’entreprise Les Gazons de France est la filiale de RAGT Semences (basée dans l’Aveyron) dédiée à la commercialisation des semences de gazon, principalement à l’attention des professionnels des espaces verts. Elle dégage 7 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec 19 collaborateurs. Une goutte d’eau comparée à l’ensemble du groupe RAGT : l’aveyronnais totalise en effet 1 447 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 411 millions d’euros. Toutefois, Les Gazons de France installés à Ruaudin connaissent une belle croissance d’activité : leur chiffre d’affaires 2020-2021 était de 5,8 millions d’euros, et celui de 2021-2022, à clôturer fin juin, devrait approcher les 8 millions d’euros. L’entreprise sarthoise vend chaque année 1 200 tonnes de semences de gazon, essentiellement sur le marché intérieur. Pour renforcer ce développement, elle a recruté un commercial sur l’exercice 2020-21, et va en recruter un autre pour la saison à venir.

Sous les crampons du XV de France

Présents auprès des paysagistes, des collectivités, des golfs, et diffusés dans certaines jardineries ainsi que sur le web, Les Gazons de France veulent, par ailleurs, accentuer leur présence sur le segment des terrains de sports collectifs. L’entreprise a réalisé une opération prometteuse en signant mardi 24 mai un partenariat avec la Fédération française de rugby. Pendant trois ans, la filiale de RAGT Semences fournira les semences de gazons et les produits de nutrition des plantes pour les terrains du Centre national de rugby, de Marcoussis (Essonne), lieu d’entraînement du XV tricolore. "Cela nous donne une crédibilité technique pour les terrains de sport", se réjouit Luc Bourigault, directeur opérationnel des Gazons de France. La pelouse du stade est implantée sur des terrains hybrides, constitués de fibres de synthèse, de liège, de sable, etc. En fournissant l’élite la plus exigeante, Les Gazons de France signent donc un partenariat de prestige : "C’est une vraie vitrine, qui va nous ouvrir des opportunités pour tous les terrains de rugby". De bon augure à l’approche de la médiatique Coupe du Monde qui se déroulera en France en septembre-octobre 2023.

Sans être n° 1 du marché, Les Gazons de France possèdent déjà une solide expérience, et réalisent notamment les pelouses de plusieurs terrains de football et de rugby en Ligue 1, Ligue 2, Top 14 et Pro D2. "Ils ont une expertise produit indéniable à ce niveau, puisqu’ils ensemencent des terrains qui font l’unanimité auprès des sportifs", justifie d’ailleurs Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby.

Mardi 24 mai, lors de la signature de la convention de partenariat : Laurent Guerreiro, président du groupe RAGT (à droite), Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby (au centre), et Luc Bourigault, directeur opérationnel des Gazons de France (à gauche).
Mardi 24 mai, lors de la signature de la convention de partenariat : Laurent Guerreiro, président du groupe RAGT (à droite), Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby (au centre), et Luc Bourigault, directeur opérationnel des Gazons de France (à gauche). - Photo : Les Gazons de France

Les Gazons de France stockent et commercialisent les semences provenant de l’usine Semara de Maresché (Sarthe). Propriété de RAGT et de la coopérative normande Agrial (12 000 agriculteurs-adhérents ; 21 200 salariés ; 6 Md€ de CA en 2020), Semara est dédiée au tri et au conditionnement. Plus en amont, la génétique des semences est mise au point et testée dans des centres de recherche RAGT, puis les semences sont produites par des agriculteurs principalement situés en Bretagne-Pays de la Loire, en Champagne et dans le Sud-Ouest.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition