Mayenne

Financement

Les business angels de Symbiose 53 se relancent

Par Florent Godard, le 18 février 2020

En veille depuis 18 mois, le club de business angels mayennais Symbiose 53 relance la machine. Les investisseurs prévoient de soutenir trois à quatre projets en 2020.

Daniel Bellanger, président du club de business angels mayennais Symbiose 53. .
Président de Symbiose 53, Daniel Bellanger est également connu pour son passé d’entrepreneur et de président de la CCI de la Mayenne. — Photo : Florent Godard - Le Journal des entreprises

L’association Symbiose 53 redémarre. Ce club de business angels mayennais était en veille depuis l’été 2018 et son soutien de 100 000 euros à la start-up Cottos Médical. Un temps nécessaire pour réorganiser la présélection des dossiers susceptibles de passer, ensuite, devant le jury des investisseurs adhérents du club. Désormais, d’un côté les projets des entreprises en développement seront étudiés par André Alour, courtier en prêts professionnels basé à Laval. De l’autre, une conseillère innovation de la CCI voisine de Maine-et-Loire passera au crible les dossiers de start-up.

18 projets financés depuis l’origine

« Au moins trois ou quatre levées de fonds devraient avoir lieu en 2020 », annonce le président de Symbiose 53, Daniel Bellanger. Un chiffre comparable au rythme de croisière connu par le passé… « Même si l’exigence et la prudence des business angels se sont accrues, notamment depuis la suppression d’avantages fiscaux comme la réduction de l’ISF au titre de l’investissement dans les PME ». Mais aussi parce que les « startupers » qui frappent à la porte ont tendance à s’emballer. « À force de lire dans les journaux les récits des grandes levées de fonds françaises, réalisées auprès de patrons comme Xavier Niel, certains s’imaginent que leur idée vaut tout de suite un million d’euros », constate Daniel Bellanger.

Soutien de projets mayennais

Ce retraité de 69 ans, ancien président de la CCI de la Mayenne, ex-dirigeant de l’entreprise de vente de pièces automobiles Tenneco Automotive en Europe, Afrique et Moyen-Orient, fait partie de la trentaine de membres du club. Ces business angels investissent collectivement entre 50 000 et 150 000 euros au capital de chaque entreprise soutenue, en tant qu’actionnaires minoritaires, à travers des tickets individuels allant de 5 000 à 50 000 euros. Depuis sa création en 2007, Symbiose 53 a injecté 1,7 million d’euros à travers 18 sociétés locales opérant dans l’industrie, le médical, l’internet des objets ou encore les cleantech. On les retrouve derrière des succès tels que Tennaxia (logiciels et conseils en RSE), HelloAsso (plateforme de gestion et de dons pour les associations) ou Neolix (instruments de chirurgie dentaire).

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail