Maine-et-Loire

Nautisme

Les bateaux de Nicols ont à nouveau le vent en poupe

Par Olivier Hamard, le 22 janvier 2021

Pour le constructeur et loueur choletais de bateaux de tourisme Nicols, l’année 2021 s’annonce encourageante. Le chantier naval devrait produire une quinzaine de nouveaux bateaux cette année et surtout, les demandes de location s’envolent en France et à l’étranger.

Nicols Cholet (49).
Le constructeur de bateaux de tourisme Nicols a fabriqué depuis sa création en 1986 plus de 650 embarcations. — Photo : nicols

En 2020, le constructeur de bateaux de tourisme choletais Nicols n’a arrêté sa production qu’une dizaine de jours au mois de mars, le temps de se réorganiser dans ses ateliers et de reprendre le travail avec de nouvelles normes sanitaires. Parallèlement, l’activité de location de bateaux s’est trouvée plus affectée, avec un début de saison totalement à l’arrêt au printemps. Mais l’été a permis de retrouver des couleurs et pour l’année qui vient, la demande est forte, au moins aussi importante qu’avant la crise sanitaire.

20 % de locations en moins en 2020

Nicols gère 25 bases de location de bateaux de tourisme en France et dans quatre autres pays, l’Allemagne, les Pays Bas, le Portugal et la Hongrie. L’État hongrois, désireux de développer le tourisme fluvial encore inexistant sur son territoire, a en effet passé en 2018 une commande de 20 bateaux à l’entreprise choletaise et lui a confié la gestion de deux bases de location qui ouvriront cette année. Au printemps 2020, cette activité de location de bateaux de rivières a été ralentie par le confinement mais a rebondi sitôt la levée des restrictions. « L’activité débute traditionnellement pour nous fin mars et s’étend jusqu’à la fin du mois d’octobre, explique Corinne Dufaud, responsable de la centrale de réservation de Nicols. Avec le confinement, nos bases n’ont ouvert que début juin. Mais si le printemps a occasionné une baisse de 52 % de notre activité, l’été et l’automne ont permis de rattraper en partie cette perte. » L’activité de location de Nicols a enregistré en effet un chiffre d’affaires en 2020 de 6,64 millions d’euros, soit 20 % de moins qu’en 2019, mais avec un début de saison retardé de plus de deux mois.

Une nouvelle clientèle

Et surtout, le concept a capté un nouveau public : si la clientèle étrangère, qui représente habituellement environ 70 % des locations en France, a été moins importante l’an passé, elle a néanmoins été compensée : « Beaucoup de Français qui ne sont pas partis à l’étranger ont opté pour le tourisme fluvial, complète Corinne Dufaud. Nous avons même dû refuser des demandes. C’est une nouvelle clientèle qui a découvert ce mode de tourisme et que nous allons pouvoir maintenant fidéliser. »

L'activité de location enregistre cette année de nombreuses demandes.
L'activité de location enregistre cette année de nombreuses demandes. - Photo : nicols

Même chose dans les autres pays où Nicols assure la gestion de bases nautiques : la clientèle locale a augmenté, les touristes étant beaucoup plus restés dans leur propre pays en 2020. La tendance se confirme même cette année : les demandes de location ont démarré très fort pour la saison à venir, et le taux de remplissage enregistré par Nicols, qui dispose de 300 bateaux à la location sur ses 25 bases, est au moins équivalent à celui des années précédentes : « Les Français semblent vouloir rester en France, complète Corinne Dufaud, et nous enregistrons beaucoup de demandes en Allemagne et aux Pays Bas venant majoritairement de clients locaux. Dans ces deux pays, les plannings sont déjà remplis à 70 %. Nous avons aussi des réservations pour de longs séjours, allant jusqu’à 6 et même 10 semaines, ce qui est plutôt rare. »

15 bateaux construits en 2021

Si l’activité de location de bateaux de Nicols a baissé en 2020 en raison du confinement du printemps mais connaît aujourd’hui un nouveau sursaut, le chantier de construction de bateaux a en revanche continué de progresser, atteignant un chiffre d’affaires de 5,419 millions d’euros, soit 10 % de plus que l’année précédente.

Nicols a produit 20 bateaux en 2020 et devrait en fabriquer au moins 15 cette année.
Nicols a produit 20 bateaux en 2020 et devrait en fabriquer au moins 15 cette année. - Photo : nicols

Les ateliers choletais ont, entre autres effet, terminé de répondre à la commande de 20 bateaux signée par l’État hongrois, dont les dix premiers avaient été livrés en 2019. Cette année, le chantier de Nicols devrait produire encore 15 nouvelles embarcations. L’entreprise poursuit ses projets de développement et devrait proposer sur le marché de nouvelles versions de son modèle Fly C. Un bateau haut de gamme de 15 mètres, pouvant accueillir 8 à 10 personnes, que le chantier choletais va décliner dans deux versions plus petites de deux et trois chambres. En cumulant la location et la fabrication de bateau, Nicols a enregistré une baisse de 9 % de son chiffre d’affaires en 2020, terminant l’année à 11,83 millions d’euros contre 13 millions d’euros en 2019. Une baisse due exclusivement au confinement du printemps, qui a stoppé pendant un peu plus de deux mois la location de bateaux. Pour 2021, le volume de réservations déjà enregistrées laisse augurer une année beaucoup plus positive pour l’activité.

Nicols Cholet (49).
Le constructeur de bateaux de tourisme Nicols a fabriqué depuis sa création en 1986 plus de 650 embarcations. — Photo : nicols

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail