Maine-et-Loire

Industrie

L'équipementier DBM Technologie investit tous azimuts

Par Olivier Hamard, le 18 janvier 2022

L’équipementier industriel DBM Technologie, spécialisé dans l’isolation thermique haute température, veut franchir une nouvelle étape et industrialiser son outil de production. La PME installée à Chemillé-en-Anjou investit 300 000 euros pour accélérer sa digitalisation, renforcer son parc de machines et améliorer ses performances énergétiques.

Nicolas Barette est le directeur général de DBM Technologie, à Chemillé-en-Anjou, qu’il a reprise en 2019 avec Laurent Étienne, un autre cadre de l’entreprise créée en 2004.
Nicolas Barette est le directeur général de DBM Technologie, à Chemillé-en-Anjou, qu’il a reprise en 2019 avec Laurent Étienne, un autre cadre de l’entreprise créée en 2004. — Photo : Louis Ganuchaud

Créée en 2004, DBM Technologie travaille pour des clients en France et en Europe dans les secteurs de l’aéronautique, du sport automobile, du ferroviaire, et pour des fabricants de machines spéciales destinées à l’agriculture ou au BTP. Font partie de ses clients de grands noms tels que PSA, Liebherr Machines et Aerospace, Alstom, Manitou, Siemens ou encore Alpine F1. La PME, qui emploie 30 collaborateurs à Chemillé-en-Anjou, a développé un savoir-faire dans un marché de niche : dotée d’un bureau d’études intégré, elle conçoit et fabrique des produits souples ou rigides d’isolation thermique haute température, pouvant aller jusqu’à 1 400 degrés. Reprise en 2019 par deux de ses cadres, Nicolas Barette et Laurent Étienne, DBM Technologie, qui réalise 2,6 millions d’euros de chiffre d’affaires, investit cette année 300 000 euros pour industrialiser son outil de production.

Trois axes stratégiques d’investissement

La PME, qui bénéficie d’un soutien de France Relance à hauteur de 150 000 euros, a choisi d’investir sur trois axes de développement : "Notre stratégie est d’investir régulièrement pour garder une longueur d’avance et continuer à nous développer sur notre segment de niche, mais toujours de manière maîtrisée et ciblée", précise Nicolas Barette, directeur général de DBM Technologie. Ainsi, la PME compte consacrer un tiers de l’enveloppe à la digitalisation de ses process, avec l’acquisition d’un logiciel ERP qui va optimiser l’exploitation d’équipements à commande numérique. Le second tiers de l’investissement va permettre de renforcer le parc machine, avec entre autres l’acquisition d’une imprimante 3D. "L’objectif est d’optimiser la production, ajoute Nicolas Barette, respecter les délais et maintenir notre taux de service. Nos clients multisectoriels apprécient particulièrement notre capacité à être réactif tout en maintenant le meilleur niveau de qualité". Le dernier tiers visera à améliorer les performances énergétiques de l’entreprise. L’installation de panneaux photovoltaïques devrait en effet réduire de 25 % ses besoins en énergie.

En voie de diversification

Au-delà des investissements réalisés, DBM Technologie a choisi de se diversifier, afin de se développer sur de nouveaux marchés, comme celui de l’énergie avec des isolants pour les piles à combustibles, entre autres à hydrogène, dont la température peut être portée jusqu’à 600 ou 800 degrés. "Ces technologies écologiques d’avenir bénéficient d’un fort potentiel de développement pour l’industrie automobile, le transport ou encore le chauffage tertiaire et domestique, dans un contexte de changement climatique critique."

Parallèlement, la PME des Mauges lance en 2022 une prestation de maintenance, sur les installations intégrées aux machines-outils et aux machines spéciales, à destination de ses clients et de sous-traitants fabricants ou spécialistes de la maintenance industrielle. Il s’agira de proposer des actions préventives ou curatives et de concevoir des produits isolants permettant de sécuriser les installations déjà existantes ou d’améliorer leurs performances.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition