Le Mans

Conseil

Le spécialiste des bilans de compétences Orientaction mène un projet de plateforme numérique

Par Rémi Hagel, le 23 mai 2022

Orientaction connaît une croissance forte depuis la crise du Covid. L’entreprise de conseil en parcours professionnel sarthoise a intégré l’accélérateur Pays de la Loire de Bpifrance pour l’aider à développer sa nouvelle plateforme digitale et à viser un déploiement international.

A la tête d’Orientaction, Emeric Lebreton entend poursuivre le développement de l’entreprise, notamment à l’international.
A la tête d’Orientaction, Emeric Lebreton entend poursuivre le développement de l’entreprise, notamment à l’international. — Photo : Orientaction

Le cabinet de conseil en parcours professionnel sarthois Orientaction vient d’intégrer l’accélérateur Pays-de-la-Loire de Bpifrance, afin de "trouver de nouvelles sources de développement", décrit Emeric Lebreton, PDG et cofondateur de l'entreprise, créée en 2008, dont il est désormais l'actionnaire majoritaire. 

"J’ai la conviction qu’une entreprise qui ne se développe pas meurt", plaide-t-il. En une dizaine d'années, Orientaction, qui propose des services d’orientation pour les étudiants et les professionnels (bilans de compétences, validation d’acquis de l’expérience etc.), est devenu une entreprise générant 14 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021 (revenus quasi doublés en un an). Le réseau atteint aujourd'hui 80 agences sous licence de marque, représentant 350 collaborateurs.

Objectif : internationaliser

Avec l'accélérateur de Bpifrance, l'entreprise conduit deux projets principaux. Le premier : la création d’une plateforme digitale pour "décloisonner différentes prestations", pour le recrutement comme pour l'accompagnement de carrière. Orientaction va mettre en ligne une série de tests, notamment sur les "soft skills", qui intéresseront autant les salariés que les entreprises et les recruteurs. Le déploiement du site web représente environ un million d’euros d’investissement sur deux ans.

La plateforme pourra notamment servir au second projet : l’internationalisation. Pour le moment, deux tentatives ont échoué, en Tunisie et en Thaïlande. Une antenne démarre à Genève (Suisse). Orientaction doit lever plusieurs verrous, à commencer par l’accès aux financements. "L’aide à la reconversion en France, c’est unique", plaide Emeric Lebreton. Bpifrance va donner accès au dirigeant à un coaching personnalisé. L'entrepreneur compte aussi sur les séminaires communs avec les autres entreprises pour des partages d’expériences.

Les clés du succès

L'accélérateur doit continuer de porter l'entreprise qui connaît déjà une croissance soutenue. Le chiffre d'affaires d'Orientaction n'était "que" de 7,3 millions en 2020. Le Covid a joué un rôle d'accélérateur puisqu'il a généré une hausse des reconversions professionnelles. Le succès de l'entreprise s'est beaucoup appuyé sur "ces opportunités de contexte", analyse Emeric Lebreton, docteur en psychologie. Selon lui, Orientaction a marqué sa différence par rapport aux concurrents par sa stratégie de communication. "Nous avons beaucoup développé le marketing digital, les réseaux sociaux notamment. Nous avons été pionniers là-dessus. Par ailleurs, on associe les produits et les services. J'écris des livres avec, à l'intérieur, une pub pour nos prestations par exemple." Autre point fort : "Notre capacité à réaliser une prestation de service équivalente sur tout le territoire", à l'image de l'industrie capable de produire des paquets de gâteaux, toujours identiques, décrit-il. Chaque nouveau partenaire est formé en interne, suivant une méthode précise. Une orientation qui a fait ses preuves.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition