Maine-et-Loire

Accompagnement

Le réseau Entreprendre Maine-et-Loire enregistre une année record d’entreprises accompagnées

Par Olivier Hamard, le 01 juillet 2022

Fin juin, le réseau Entreprendre en Maine-et-Loire a célébré comme tous les ans les lauréats de l’année précédente qui bénéficieront d’un accompagnement. Après une baisse de la dynamique en 2020, le nombre de lauréats est reparti à la hausse avec cette année 27 personnes accompagnées représentant 23 dossiers de reprise ou de création.

Patrick Démots est le président du réseau Entreprendre en Maine-et-Loire.
Patrick Démots est le président du réseau Entreprendre en Maine-et-Loire. — Photo : Olivier Hamard

Pour le réseau Entreprendre en Maine-et-Loire, l’année 2021 restera marquée d’une pierre blanche : 16 projets de reprise et 7 de création d’entreprise, menés par 27 personnes auront été retenus pour être accompagnés pendant deux ans par un dirigeant. Si le nombre de lauréats est inférieur à celui de 2019 (34 avaient été retenus), le nombre d’entreprises est plus élevé (21 reprises ou créations il y a deux ans). "23 projets, c’est un record historique, témoigne Patrick Démots, le président du réseau Entreprendre en Maine-et-Loire, lui-même ancien lauréat lors de la reprise en 2010 de l’entreprise d’usinage de haute précision MicroMécanique à Verrières-en-Anjou. Il y a probablement, comme l’an dernier, un effet post-Covid, pendant lequel beaucoup de gens ont choisi de prendre leur destin en main et de se lancer dans l’entrepreneuriat. Il y a parmi les lauréats des jeunes mais aussi des quinquagénaires qui s’appuient sur leur expérience pour porter un nouveau projet."

Plus de reprises que de créations

Depuis son lancement en 2010, le réseau Entreprendre en Maine-et-Loire a accompagné 169 entreprises, représentant 2 162 emplois créés ou maintenus sur le territoire angevin avec un taux de pérennité à 5 ans de 93 %. Chaque porteur de projet retenu s’engage à créer en moyenne 5 emplois dans les cinq ans. "C’est l’ADN du réseau, complète Patrick Démots, et c’est peut-être aussi ce qui explique que nous ayons plus d’hommes lauréats que de femmes. Celles-ci sont peut-être plus prudentes et ne s’imaginent pas toujours pouvoir aller jusqu’à la création de 5 emplois, alors que leur projet pourrait parfois le permettre." Seules 3 femmes comptent parmi les 27 lauréats de la promotion 2021 du réseau, qui voit le nombre de projets marquer un peu le pas depuis début 2022. "Le début d’année est un peu plus calme, ajoute Patrick Démots, peut-être en raison du contexte incertain qui fait hésiter les futurs entrepreneurs à se lancer."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition