Sarthe

Réseaux

Le Medef Sarthe se mobilise pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Par Cédric Menuet, le 09 octobre 2018

Avec une troisième édition de ses Automnales organisée sous le thème « Le sexe de mon job », le Medef Sarthe veut encourager ses adhérents à s’engager en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes en entreprise.

Hervé Bryja, président du Medef Sarthe, Karel Henry, vice-présidente, Jérôme Tual, directeur territorial du Cnam, et Yannick Turpin, dirigeant de la société Auditat.
Hervé Bryja, président du Medef Sarthe, Karel Henry, vice-présidente, Jérôme Tual, directeur territorial du Cnam, et Yannick Turpin, dirigeant de la société Auditat. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

En relançant cette année ses Automnales des entreprises sarthoises, le Medef départemental entend prendre position et s’engager sur la question de l’égalité femmes – hommes. L’événement, qui se tient le 19 octobre à la CCI du Mans, a en effet pour thématique « Le sexe de mon job », s’inscrivant ainsi dans la continuité de la convention signée en début d’année avec la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa. « C’est un sujet qui sera au cœur des trois ans de ma mandature. La convention passée entre le Medef Sarthe et l’État vise à montrer les bons exemples. Aujourd’hui, il s’agit d’encourager le changement », souligne le président du Medef Sarthe, Hervé Bryja.

Sensibiliser les jeunes

Pour ses Automnales, l’organisation patronale convie donc une cinquantaine de jeunes, étudiants, lycéens et apprentis, à participer à un « serious game » avec autant de chefs d’entreprise du territoire. Conçu par le Cnam Pays de la Loire, le jeu aborde différentes questions autour de l’égalité professionnelle entre les deux sexes et est censé encourager le débat sur les représentations et stéréotypes rencontrés sur le lieu de travail.

« Il ne s’agit pas d’initier de nouveaux clivages en favorisant les femmes, mais de créer un climat général qui remporte l’adhésion des collaborateurs. »

« Il y a encore des clivages hommes - femmes sur certains métiers et même des blocages par le temps, qui font que des femmes ne s’impliquent pas dans des fonctions dirigeantes. C’est donc important de s’adresser à la nouvelle génération, ce sont eux qui vont impulser la dynamique et faire bouger les lignes », appuie Karel Henry, vice-présidente du Medef sarthois.

Une charte avec les entreprises sarthoises

Outre les jeunes, c’est aussi ses propres adhérents que le Medef Sarthe veut impliquer dans la démarche. Une quinzaine d’entreprises du département s’engage ainsi à signer le 19 octobre une charte avec des engagements concrets en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. « Il ne s’agit pas d’initier de nouveaux clivages en favorisant les femmes, mais de créer un climat général qui remporte l’adhésion des collaborateurs pour conduire le changement », poursuit Karel Henry.

Avec cet engagement, le Medef Sarthe s’inscrit donc pleinement dans le rôle de pilote que lui a confié Marlène Schiappa en début d’année. Il est en effet le seul Medef de France à agir sur la question de l’égalité entre les sexes au travers d’une convention avec l’État.


- « J’étais convaincu qu’il n’y avait pas de problème d’égalité »

Dirigeant de la société Auditat à Saint-Mars-La Brière, Yannick Turpin signera le 19 octobre la charte « Égalité femmes – hommes » du Medef Sarthe. « Je ne me suis jamais senti concerné par ce sujet, car j’étais convaincu qu’il n’y avait pas de problème d’égalité entre les femmes et les hommes. Au fil de mes lectures et de différents échanges, j’ai pris conscience que c’était une vraie question sur laquelle il ne fallait pas baisser la garde. Je n’avais simplement pas d’exemples sous les yeux. »

Le chef d’entreprise compte deux collaboratrices ayant de jeunes enfants et réfléchit ainsi à adapter leur mode de travail au sein de sa société, en repensant leurs horaires ou en encourageant le télétravail. « Il faut effectivement penser à de nouvelles façons de travailler, d’organiser le quotidien. Le bien-être des salariés fait aussi partie des préoccupations du dirigeant. »

Hervé Bryja, président du Medef Sarthe, Karel Henry, vice-présidente, Jérôme Tual, directeur territorial du Cnam, et Yannick Turpin, dirigeant de la société Auditat.
Hervé Bryja, président du Medef Sarthe, Karel Henry, vice-présidente, Jérôme Tual, directeur territorial du Cnam, et Yannick Turpin, dirigeant de la société Auditat. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.