Maine-et-Loire

Réseaux

Le Medef Anjou se veut « encore plus proche des entreprises »

Par Olivier Hamard, le 04 juillet 2019

Réuni récemment en assemblée générale, le Medef Anjou veut « être le plus près possible du terrain », selon les termes de son président Bertrand Schaupp, reconduit dans ses fonctions pour un nouveau mandat.

Bertrand Schaupp a été réélu pour un nouveau mandat à la présidence du Medef Anjou.
Bertrand Schaupp a été réélu pour un nouveau mandat à la présidence du Medef Anjou. — Photo : Olivier Hamard JDE

Année après année, le Medef Anjou, réuni récemment en assemblée générale au centre d’affaires Terra Botanica à Angers, poursuit sa mutation. Bertrand Schaupp, unique candidat au poste de président, a été réélu, et le bureau et le conseil d’administration se sont élargis, particulièrement aux femmes dirigeantes. « La féminisation de notre bureau est une réelle volonté, précise Bertrand Schaupp. En dehors de la représentation des fédérations, nous comptons aujourd’hui 9 femmes dans le conseil d’administration et 3 dans le bureau. Avec l’objectif de parvenir à terme à la parité. Parallèlement, nous voulons aussi être encore plus proches des entreprises sur le terrain. Même au plan national, le Medef opère peu à peu un rééquilibrage entre les fédérations et les territoires. »

Une feuille de route et une communication plus actuelles

Localement, le Medef souhaite donc être de plus en plus en prise avec les besoins et le quotidien des dirigeants, tout en se développant et en attirant de jeunes chefs d’entreprise : « Nous avons fait réaliser un audit par une agence spécialisée sur notre communication, précise Bertrand Schaupp, et nous allons sans doute la modifier, avec un positionnement différent, particulièrement sur les réseaux sociaux. Nous voulons aussi mettre l’accent sur encore plus de convivialité. Nous voyons déjà des jeunes et des femmes chefs d’entreprise adhérer à notre mouvement, ce qui est très encourageant. » Le Medef Anjou a aussi rédigé cette année une feuille de route avec des objectifs précis et s’est doté d’une commission « mandats », pour travailler en transparence sur les différentes représentations. « Il y a une réelle implication, se réjouit le président, et peu de cumuls, ce qui est une vraie volonté de notre part. Pour 140 mandats dans les différentes instances ou organisations, nous avons 100 dirigeants d’entreprises qui nous représentent. »

Mettre en relation entreprises et bénéficiaires du RSA

Pour l’année à venir, le Medef Anjou espère mettre aussi en place une opération pour aider les entreprises dans leur recrutement. « À l’image de ce qui existe déjà dans le Loir-et-Cher, explique Bertrand Schaupp, nous avons travaillé avec le conseil départemental sur une plateforme qui mettait en relation les chefs d’entreprise et les bénéficiaires du RSA. Une étape importante a déjà été franchie avec le choix d’un prestataire. Nous souhaitons aussi associer à ce projet le Medef choletais, car les difficultés de recrutement concernent toutes les entreprises du département. » L’ouverture de cette plateforme, baptisée Job 49, pourrait intervenir dans le courant de l’année 2020.

Bertrand Schaupp a été réélu pour un nouveau mandat à la présidence du Medef Anjou.
Bertrand Schaupp a été réélu pour un nouveau mandat à la présidence du Medef Anjou. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.