Maine-et-Loire

Emploi

Le Medef Anjou et la Délégation militaire de Maine-et-Loire signent une charte de coopération

Par Olivier Hamard, le 22 septembre 2020

Le Medef Anjou et la Délégation militaire départementale de Maine-et-Loire veulent renforcer les relations entre les entreprises locales et l’armée, avec la signature d’une charte de coopération. C’est le premier protocole de ce type signé en France à une échelle départementale.

Le général Patrick Poitou, délégué militaire départemental, et Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou.
La charte signée par le Medef Anjou et la Délégation militaire de Maine-et-Loire porte sur l'emploi et les liens entre l'Armée et les entreprises locales. — Photo : Olivier Hamard JDE

Le Medef Anjou et la Délégation militaire départementale de Maine-et-Loire ont signé une charte portant sur la question de l’emploi. Elle vise entre autres à favoriser localement la reconversion des militaires en fin de service. Ils sont environ 350 chaque année dans le département, 60 % d’entre eux faisant le choix de rester en Maine-et-Loire, ou pour le moins dans la région. « Ils ont souvent des compétences très intéressantes pour les entreprises, plaide Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou. La charte a aussi pour objectif de favoriser l’emploi des conjoints de militaires en activité, le reclassement de militaires blessés et l’emploi des réservistes opérationnels, qui pour beaucoup travaillent dans des entreprises locales. » Le Maine-et-Loire compte en effet 900 réservistes opérationnels, qui intègrent les différents services de l’armée entre 30 et 60 jours par an.

L'armée, un poids économique important

Avec deux régiments, six écoles et d’autres établissements, le tout réparti entre Angers et le pôle que forment Saumur et Fontevraud, le poids économique de l’armée en Maine-et-Loire est important. Au total, le ministère de la Défense y emploie 4 100 militaires et personnels civils. « Nous sommes le second employeur du département, indique le général de brigade Patrick Poitou, délégué militaire départemental et commandant de l’École du Génie d’Angers. Avec les conjoints et les emplois induits, la Défense représente plus de 9 000 emplois sur le territoire, et l’Armée génère environ 200 millions d’euros directement injectés dans la vie locale, à la fois par la masse salariale, les investissements et le budget de fonctionnement. »

En Maine-et-Loire, les différents services de la Défense signent chaque année des contrats avec une soixantaine d’entreprises locales, pour des activités de sous-traitance, des travaux d’infrastructure ou des services. La charte de coopération a aussi pour objectif de tisser des liens encore plus étroits entre l’armée et les PME locales.

Le général Patrick Poitou, délégué militaire départemental, et Bertrand Schaupp, président du Medef Anjou.
La charte signée par le Medef Anjou et la Délégation militaire de Maine-et-Loire porte sur l'emploi et les liens entre l'Armée et les entreprises locales. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail