Maine-et-Loire

Agroalimentaire

Le liquoriste Combier investit 5 millions d'euros pour doubler ses capacités de production

Par Florent Godard, le 08 avril 2021

Après moult péripéties, Combier va doubler ses capacités de production à Saumur. Quatre ans après la date initialement prévue, l’équipe de 19 salariés prendra possession de 4 000 mètres carrés supplémentaires attenants à son site historique. Un investissement de 5 millions d’euros.

Franck Choisne, PDG de Combier, va tripler la taille de son site saumurois. L’entrepreneur investit 5,5 millions d’euros.
Franck Choisne, PDG de Combier, va tripler la taille de son site saumurois. L’entrepreneur investit 5,5 millions d’euros. — Photo : Florent Godard

À Saumur, le liquoriste Combier attend de pied ferme son nouveau chai, quatre ans après la livraison initialement prévue. Une série d’imprévus a en effet émaillé le projet du producteur du Triple sec. "Il y a suffisamment de matière pour écrire un roman", préfère en plaisanter Franck Choisne, PDG de Combier (19 salariés). En cours de projet, l’entrepreneur s’est aperçu que certaines zones n’étaient pas constructibles. Puis qu’une partie des terrains n’appartenait pas à l’armée mais à la Ville, ce qui a entraîné l’annulation de la vente et le lancement d’un nouvel appel d’offres. La PME a donc dû multiplier les formalités administratives… Avant un nouveau coup d’arrêt avec la crise du Covid.

Un projet à 5,5 M€

Fondé en 1834, Combier va enfin inscrire une nouvelle date à son histoire, avec une extension portant de 2 000 m² à 6 000 m², en intégrant les bâtiments voisins du manège Bossut, ancien équipement militaire qui servit jadis de garage pour véhicules blindés. L’investissement s’élève à 5,5 millions d’euros, dont 1,2 million d’euros de subvention Ariaa-Feader attribué par la Région. Un projet en plusieurs étapes.

En décembre 2021, la PME réceptionnera un second chai neuf pour réaliser ses mélanges, ainsi que de nouveaux espaces de logistique et conditionnement. De quoi améliorer les conditions de travail et doubler ses capacités de production. Situés à quelques pas, le chai historique et la distillerie restent à leur emplacement actuel.

En juin 2022, la boutique sera agrandie et un musée ouvert. Le visiteur y découvrira des expositions, l’occasion de mettre en valeur les archives (affiches publicitaires, bouteilles anciennes…) ou d’évoquer ce que James Combier, fils du fondateur et premier maire élu de Saumur, a apporté à la ville (mise en place l’éclairage public, rachat du château, etc.). Au passage, un nouveau parcours amènera le visiteur à découvrir la méthode de fabrication de sa liqueur d’orange "L’Original Combier triple sec", inchangée depuis le 19e siècle.

À l’horizon 2024-2026, Combien envisage la création d’une salle de réception de 300 m² pour accueillir des séminaires d’entreprises ou des mariages, entre autres.

Sur le fond, pas de grand virage stratégique donc. Combier capitalise sur son cœur de métier : les liqueurs, avec son fameux Triple sec, l’Elixir Combier, le Guignolet, les préparations pour soupe angevine… Une gamme d’alcool récemment enrichie avec l’absinthe et le gin. Un catalogue exporté à 75 %.

Attirer 15 000 touristes

Avec une petite nouveauté, toutefois, côté tourisme. Avant l’épidémie, "la fréquentation tournait autour de 7 000 visiteurs par an. Nous aimerions atteindre les 15 000 visiteurs d’ici trois ans, confie Franck Choisne. En comparaison, des maisons de vins saumuroises comme Ackerman, Bouvet-Ladubay ou Gratien et Meyer accueillent 20 000 à 40 000 visiteurs chaque année." Chez Combier, les visites pèsent aujourd’hui 5 % du chiffre d’affaires (tickets d’entrée et ventes en fin de parcours inclus).

Le curseur sur l’épicerie et la GMS

Autre évolution, pour retrouver son chiffre d’affaires 2019 (4,2 M€), après avoir subi une baisse de 25 % en 2020, Combier va rebattre les cartes, du côté de ses débouchés. "Nos principaux marchés restent les bars et restaurants, très impactés par la crise sanitaire. On se repositionne donc un peu plus sur des marchés qui continuent à nous acheter nos produits, comme les détaillants, les grandes surfaces et d’autres revendeurs", indique le dirigeant. Ces derniers segments constituaient déjà la moitié des débouchés de la PME.

Franck Choisne, PDG de Combier, va tripler la taille de son site saumurois. L’entrepreneur investit 5,5 millions d’euros.
Franck Choisne, PDG de Combier, va tripler la taille de son site saumurois. L’entrepreneur investit 5,5 millions d’euros. — Photo : Florent Godard

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail