Mayenne

Agroalimentaire

Le laitier Lactalis annonce une légère baisse de résultat et une probable hausse de charges

Par Rémi Hagel, le 06 mai 2022

Le géant laitier Lactalis annonce une hausse de 4,2 % de son chiffre d'affaires mais un résultat courant en légère baisse, à 1,172 milliard d'euros. Le groupe basé en Mayenne s'inquiète d'une hausse de charges de 12 à 15% pour 2022.

Le siège de Lactalis à Laval (Mayenne) : l'entreprise craint une hausse de ses charges de 12 à 15 % pour l'année 2022.
Le siège de Lactalis à Laval (Mayenne) : l'entreprise craint une hausse de ses charges de 12 à 15 % pour l'année 2022. — Photo : Rémi Hagel

Le chiffre d'affaires du géant des produits laitiers Lactalis s'élève en 2021 à 22 milliards d'euros, en croissance annuelle de 4,2 %, annonce le groupe mayennais. Le résultat courant, à 1,172 milliard d'euros, est en légère baisse et le résultat net consolidé se situe à 445 millions d'euros, soit 2 % du chiffre d'affaires. Suite aux récentes intégrations (Ultima Foods, Leerdammer, Kraft Natural Cheese), la dette nette du groupe est en augmentation par rapport à 2020 s'élevant à 7,046 milliards d'euros.

Inquiétude sur l'inflation des charges

Lors de la présentations de ces comptes, le groupe mayennais a par ailleurs fait part de sa préoccupation pour les perspectives 2022, "à cause d'une inflation des charges à l'échelle mondiale qui devrait s'établir entre 12 et 15 % pour l'année".

Le groupe Lactalis a investi près de 620 millions d'euros dans ses laiteries en 2021. Le tiers de ces investissements a été consacré à la modernisation des laiteries et fromageries. Près de 100 millions d'euros ont été investis dans les projets de responsabilité sociétale, en particulier dans le développement d'installations de réduction de l'empreinte carbone et de protection de l'environnement.

"2021 et 2022 ont été et seront consacrées à la bonne intégration de nos récentes acquisitions, en particulier en Amérique du Nord. Parallèlement, la poursuite de l'évolution de notre organisation va permettre au groupe de poursuivre une croissance rentable et responsable. L'environnement économique et politique tendu va nécessiter une mobilisation accrue pour 2022. Néanmoins, fort de notre ancrage local partout dans le monde, nous continuons de croire au développement du marché mondial des produits laitiers", commente Emmanuel Besnier, président du groupe Lactalis, dans un communiqué.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition