Sarthe

Industrie

Le fabricant de machines Mach'Tel peaufine son déménagement au Mans

Par Romain Béteille, le 12 octobre 2021

La société Mach’Tel, qui fabrique des machines automatisées pour des industriels de tous secteurs, affiche une forte croissance après son rachat en début d’année. Elle va déménager dans des locaux plus grands au Mans, pour poursuivre son développement.

Créée en 1982, la société sarthoise Mach’Tel a été rachetée en janvier 2021 par le groupe vendéen Unista.
Créée en 1982, la société sarthoise Mach’Tel a été rachetée en janvier 2021 par le groupe vendéen Unista. — Photo : Mach'Tel

S’il existait un contraire à la fameuse "crise de la quarantaine", ce serait sans doute ce que traverse la PME Mach’Tel en ce moment. Créée en 1982 à Coulaines (Sarthe) et spécialisée dès son origine dans la fabrication pour des industriels de machines spéciales automatisés sur commande, elle se prépare à franchir un nouveau cap.

Un rachat stratégique

Une première étape a été franchie en septembre 2021 avec son rachat (pour 1 million d'euros) par Unista, fabricant vendéen de machines industrielles d’emballage robotisé. De 1,8 million d'euros en 2020, son chiffre d’affaires devrait atteindre 4,5 millions d'euros fin 2021. "Cette union nous a donné une dynamique forte, nous sommes en train de nous transformer en spécialistes de machines d’assemblage et d’adapter la stratégie d’Unista en créant des architectures de machines standardisées plutôt que sur-mesure, comme c’était le cas avant", détaille ainsi Stéphane Fournier, directeur de Mach’Tel depuis mars 2021. "Avec cette nouvelle force de frappe, les industriels nous confient la réalisation de lignes complètes", continue le responsable.

L’entreprise de 25 personnes, rassurée par sa nouvelle taille, s’adapte à un marché fluctuant et encore bousculé par une pénurie de composants rendant les délais de facturation incertains. Pourtant, certaines activités se détachent des autres. "Le secteur de la cosmétique, notamment de luxe, représente 70 % de nos commandes en 2021", confirme ainsi Stéphane Fournier.

Déménagement et montée en charge

Le rachat a aussi poussé Mach'Tel à se restructurer en interne. En 2021, la société a investi environ 100 000 euros dans le numérique et l’achat de matériel en vue d’optimiser la production et la conception de ses machines. "Nous avons réorganisé nos flux de pièces pour gagner du temps et de la place, en investissant notamment dans du stockage vertical. Si notre activité continue à croître, nous allons manquer de place", confie le directeur.

Aujourd’hui locataire d’un entrepôt de 500 mètres carrés, la PME va acquérir un terrain d’environ 10 000 mètres carrés dans une zone industrielle au sud du Mans. Elle prévoit d’y construire, d’ici l’été 2023, 500 mètres carrés de bureaux et un nouvel atelier de 1 000 mètres carrés, "facilement extensibles à 2 000 ou 3 000 mètres carrés."

Son nouveau propriétaire Unista, lui, vient de s’associer à la société polonaise Unilogo (conditionnement et packaging) pour former "U2 Robotics". Une perspective accueillie avec enthousiasme par l’entité sarthoise : "les responsables des deux entreprises se sont rendu compte que leur concept d’usine du futur, utilisant beaucoup de mécatroniques connectées, pouvait s’adapter à tous les domaines. Il n’est pas exclu que d’autres entités rejoignent le groupe, dans l’agroalimentaire par exemple. De notre côté, à moyen terme, nous avons des ambitions à l’export", décrit Stéphane Fournier. Mach’Tel prévoit un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros fin 2022 avec 33 collaborateurs.

Créée en 1982, la société sarthoise Mach’Tel a été rachetée en janvier 2021 par le groupe vendéen Unista.
Créée en 1982, la société sarthoise Mach’Tel a été rachetée en janvier 2021 par le groupe vendéen Unista. — Photo : Mach'Tel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail