Sarthe

Collectivité

Le Département freine à nouveau sur le budget

Par Cédric Menuet, le 07 avril 2017

Pour la deuxième année consécutive, le Conseil départemental de la Sarthe adopte un budget en baisse, dans un contexte de diminution des dotations de l'Etat.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Pour l'exercice 2017, le Département de la Sarthe revoit ses moyens à la baisse. Voté fin mars, le budget primitif de la collectivité se monte à 614,2 millions d'euros, en recul de 1 %. C'est le second exercice en repli, après la baisse de 3 % du budget 2016. « Nous vivons une chute historique des dotations de l'État. 291 millions d'euros de baisse sur 4 exercices », assène le président du Département Dominique Le Mèner (LR). Dans le viseur de l'élu, de nouvelles charges et allégements d'impôts de l'État contraignant le Conseil départemental à trouver 14 millions d'euros supplémentaires pour atteindre l'équilibre. Au premier plan, les dépenses de solidarité qui se montent à 239,6 millions d'euros pour le Département, dont 73,6 millions non compensés par l'État.

Préserver l'investissement

Dans ce contexte, Dominique Le Mèner assure que le Département maintiendra un niveau d'investissement élevé durant sa mandature. Ainsi pour 2017, 93,4 millions d'euros seront injectés sur le territoire. Parmi les priorités, l'infrastructure routière. 28 millions d'euros sont ainsi attribués à l'entretien et au développement des 4 272 kilomètres du réseau départemental. Dans cette enveloppe, 4,9 millions dédiés aux travaux de la déviation de Saint-Calais, qui comprend la construction d'un viaduc de 120 m de long, aux finitions de la rocade est du Mans et à la première tranche de la déviation de Vaas. Les collèges, dont huit sont à reconstruire ou restructurer d'ici à 2019, ne sont pas oubliés. Les établissements bénéficient d'une dotation de 53,3 millions d'euros. 10,6 millions sont également consacrés au déploiement du réseau départemental fibre optique. « On ne renonce pas à nos projets, mais compte tenu du contexte on les étale davantage dans le temps », souligne le président qui s'est engagé sur un programme d'investissements de 425 millions d'euros sur les cinq prochaines années.

Levier fiscal

Pour tenir l'équilibre budgétaire Dominique Le Mèner entend faire jouer le levier fiscal. Après 11 millions d'économie en 2016, la part départementale de la taxe foncière va ainsi augmenter cette année de 1,42 point, à 20,72 %. Soit une hausse estimée à 2 euros mensuels par foyer fiscal. Le Département attend de cette mesure une recette de 7,8 millions d'euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.